Dans la presse

"Faut-il croire au Père Noël ?"

France 24

Presse française, mardi 9 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la bataille du PS sur le travail du dimanche, une nouvelle défaite pour les socialistes à une législative partielle, les banques françaises et le FN, et l’opération Barkhane.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec les divisions du PS au sujet de la loi Macron, dont une disposition irrite particulièrement certains socialistes.
 
Cette disposition, honnie entre toutes, c’est l’ouverture des magasins 12 dimanches par an, contre 5 actuellement - les députés socialistes attendent Macron de pied ferme, et comptent lui expliquer que «c’est un marqueur social, un marqueur de gauche» essentiel. D’après le Parisien, les détracteurs du travail dominical ne croient pas qu’il permettra de créer les «centaines d’emplois», promis, et relèvent qu’il risque de concerner surtout les salariés les plus précaires, et majoritairement les femmes.
 
D’après l’Humanité, le projet Macron «menace de faire imploser la majorité» - le quotidien met en garde le gouvernement contre la tentation de passer en force via l’article 49-3, qui permettrait d’imposer la loi sans le vote des parlementaires.
 
Autre nuage pour la majorité: la nouvelle élimination du PS dès le premier tour d’une législative partielle, dans l’Aube. Le Figaro relève que depuis 2012, c’est la sixième législative partielle qui voit les candidats de gauche éliminés dès le premier tour, la quatrième fois que le FN se retrouve face à la droite au second tour. Le journal parle d’un «avertissement pour la gauche», et d’une «vague bleue» aux départementales.
 
Les Echos ne disent pas autre chose. Evoquant «l’Aube et le crépuscule socialiste», le quotidien explique que le scrutin a réuni «tous les ingrédients du piège qui menace le PS et lui fait craindre une quasi-disparition du paysage»: «impopularité» qui a amené les électeurs à rester chez eux, «partenaires » de gauche n’ont pas su s’entendre - abstention et dispersion, auxquels se serait ajouté «l’effet redoutable d’un système électoral» «se retourne en boomerang contre les partis dès lors qu’une troisième formation émerge». «La poussée du FN risque de condamner le PS».
 
Le Front national a présenté hier les lettres de refus de 5 banques françaises, pour justifier le fait d’avoir eu recours à un emprunt russe. D’après les documents dévoilés hier, évoqués par le Parisien, UBS n'exerce pas d'activité de crédit aux entreprises, le CIC souhaite s'en tenir à un principe de neutralité, le Crédit Agricole renvoie la demande à ses caisses régionales, LCL n'a pas convenance à l'octroi d'un tel crédit et la politique de crédit de BNP Paribas ne lui permet pas de répondre favorablement à une telle demande.
 
Divisions de la gauche, défaites électorales en série, poussée du FN - mais l’Elysée continue de croire à sa bonne étoile. D’après Hollande, la baisse du prix du pétrole, de l’euro et des taux d’intérêt, pourraient relancer la croissance. L’Opinion ironise sur l’optimisme présidentiel: «faut-il croire au Père Noël?».
 
François Hollande dont le «zèle combattant», est remis en question par le Figaro, qui revient sur le combat de la France contre le djihad au Sahel. Evoquant une guerre de longue haleine sur un territoire immense, le journal estime que le dispositif «est déjà pratiquement au bout de ses capacités».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine