Dans la presse

"Les pauvres ne savent pas cuisiner"

France 24

Presse internationale, mardi 9 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le bannissement d’Uber de New Delhi, après une affaire de viol, le rapport du Sénat américain sur la CIA et la torture, et la pauvreté en Grande-Bretagne.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale en Inde, où la société américaine Uber vient d’être bannie de New Delhi, après le viol présumé d'une passagère par l’un de ses chauffeurs.
 
Le gouvernement indien accuse Uber de ne pas avoir vérifié les antécédents du chauffeur incriminé, qui aurait déjà été arrêté pour une affaire de viol. The Wall Street Journal rappelle aussi le contexte de cette affaire: les tensions suscitée par l’expansion d’Uber avec les taxis traditionnels indiens.
 
Le bannissement d’Uber est également à la Une du Hindu, qui explique qu’Uber n’en est pas à ses premiers déboires. Le journal fait état de l’arrestation d’un chauffeur de la compagnie en mars 2013 à Washington, aux Etats-Unis, pour des faits similaires, mais aussi de l’interdiction de la société à Berlin et à Amsterdam.
 
Si The Times of India se demande s’il n’a pas eu une réaction «impulsive» en bannissant Uber de New Delhi, The Daily Beast se réjouit de voir les autorités indiennes réagir sans attendre. «Les accusations de viol et d’agressions contre des chauffeurs d’Uber se sont multipliées aux Etats-Unis, sans que la compagnie soit réellement inquiétée». «La valorisation d’Uber est passée de 17 à 40 milliards de dollars – il serait temps de se demander ce que vaut vraiment cette entreprise».
 
Il est aussi beaucoup question de la publication par le Sénat américain d’un rapport sur les méthodes de torture de la CIA après les attentats du 11-septembre. D’après The New York Times, cette publication donne lieu à une bataille entre la Maison Blanche et les républicains, qui mettent en garde contre de possibles réactions violentes à travers le monde.
 
The Washington Post dénonce une décision d’une «inconscience exceptionnelle», alors que les Etats-Unis sont en pleine guerre contre l’organisation de l’Etat islamique - ce dont la présidente de la Commission du renseignement, qui a dirigé la publication, s’est défendue en déclarant qu'elle était salutaire pour «une société juste qui s'appuie sur le droit». Diane Feinstein, que le journal accuse, ainsi que l’ensemble des démocrates, de faire preuve tout à la fois de «culpabilité», d’«hypocrisie», et de «trahison».
 
On termine avec le cri d’alarme lancé par le chef de l’Eglise anglicane, qui dénonce l’explosion de la misère au Royaume-Uni. La Croix rapporte que l’archevêque de Cantorbéry a comparé la situation de réfugiés dans un camp en RDC à celle d'une famille rencontrée dans une banque alimentaire. « J'ai trouvé leur situation plus choquante, a-t-il déclaré, en ajoutant que, certes, «c'était moins grave, mais c'était ici». Les pauvres font la queue devant les banques alimentaires ? D’après la très aristocratique lady Jenkin, c’est parce que les pauvres ne savent pas faire la cuisine, «they can't cook - des propos tenus lors d’une commission parlementaire sur les soupes populaires, à la une du Independent, qui ironise: «ils n’ont qu’à manger du porridge!».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine