Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Ségolène Royal, ministre du vent"

France 24

Presse française, mercredi 10 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la libération de Serge Lazarevic, le dernier otage français, la mort de deux djihadistes français en Syrie, la loi Macron. Et Ségolène Royal sur les feux de cheminée.

PUBLICITÉ

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la Une de la presse française, ce matin, la libération de Serge Lazarevic, après trois ans de captivité.
 
«La libération» de cet otage français enlevé au Mali en novembre 2011, fait la Une de 20 minutes, qui salue cet «heureux évènement».
 
«Le dernier otage français (est) libre!», se réjouit également le Parisien, qui rappelle le rôle essentiel du président nigérien Mahamadou Issoufou et du Touareg nigérien Mohamed Akotey. Les dessous de cette libération restent flous. Certaines sources évoquent des «contreparties» telles que le paiement d’une rançon, et la libération de combattants djihadistes, un échange avec des prisonniers touaregs - un scénario que nie le gouvernement, et qui repose sur le fait que Lazarevic était détenu par des rebelles touaregs liés à Ansar Din, la branche touareg d’Aqmi.
 
Le Figaro rappelle que Philippe Verdon, capturé avec Serge Lazarevic, avait été retrouvé assassiné en juillet 2013, et que plusieurs otages occidentaux, un Suédois, une Néerlandais et un Sud-Africain, sont toujours détenus au Sahel par Aqmi.
 
L’autre info du jour, c’est la mort de deux djihadistes originaires de Lunel, dans le sud de la France, en Syrie - une info de Midi Libre, reprise par Libération, qui rappelle que ces deux disparitions s’ajoutent à celles de 4 autres jeunes gens originaires de la même ville, partis, eux aussi, faire le djihad en Syrie - des apprentis djihadistes jusque là «sans histoire, pas forcément très religieux», à la radicalisation récente.
 
Il est aussi aussi question de la présentation aujourd’hui de la loi Macron en Conseil des ministres. «Va-tout réformiste de l’exécutif», selon les Echos, le texte couvre un très large éventail de domaines.
 
«Va-tout» ou fourre-tout ? Tout le monde semble avoir un avis bien tranché - perçue comme une «déferlante libérale» par l’Humanité, la loi Macron est qualifiée de «mini-réforme» par le Figaro.
 
Disposition la plus contestée de ce projet, l’assouplissement du travail du dimanche serait «un débat d’un autre temps», selon l’Opinion.
 
Et puis il y a cette nouvelle polémique déclenchée par Ségolène Royal, à propos… des feux de cheminée. La Croix raconte comment la ministre de l’Ecologie a décidé de revenir sur le plan de protection de l’atmosphère en l’Île-de-France que ses propres services avaient élaboré - un plan qui prévoyait l’interdiction totale des feux de cheminée à Paris à compter du 1er janvier 2015. Une décision sur laquelle elle est revenue, en déclarant qu’elle n’était «pas favorable à une société des interdictions».
 
La polémique tombe plutôt mal, estime le site de l’Obs, après l’affaire des autoroutes gratuites le week-end, et au moment-même où l’on apprend le licenciement des salariés d’Ecomouv, la société chargée de récolter l’écotaxe  - que Royal a fini par enterrer.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.