FRANCE

Face à la fronde des universitaires, Hollande annule les coupes budgétaires

Le président français a décidé de revenir sur la baisse de 70 millions d'euros du budget accordé aux universités.
Le président français a décidé de revenir sur la baisse de 70 millions d'euros du budget accordé aux universités. Patrick Kovarik, AFP

D'après "Les Echos", François Hollande compte rétablir les 70 millions d'euros du budget initial des universités. Depuis la rentrée, le rabotage annoncé des fonds alloués avait suscité la colère des chercheurs et des étudiants.

Publicité

"Les Echos" ont révélé jeudi 11 décembre que le président de la République a décidé de revenir sur la baisse de 70 millions d'euros du budget accordé aux universités, adoptée en novembre par les députés. D'après le quotidien, François Hollande annoncera dès vendredi 12 décembre le rétablissement du budget initial perçus par les établissements supérieurs, au cours du dîner de la conférence des présidents d'université.

En novembre, un amendement au projet de loi Finances 2015, voté en première lecture à l'Assemblée nationale, avait imposé un coup de rabot budgétaire sévère aux universités en réduisant leur enveloppe de 70 millions d'euros. L'adoption du texte avait provoqué la colère des chercheurs et des étudiants. Plusieurs universités françaises ont appelé à manifester, jeudi 11 décembre.

Le collectif "Sciences en marche" et des organisations syndicales défilent par exemple à Paris, Toulouse, Lyon, Strasbourg, et Lille pour dénoncer les coupes budgétaires dans l'enseignement supérieur et la recherche.

La Fage, deuxième organisation étudiante, déplorait "le recul du gouvernement sur son engagement à sanctuariser le budget de l'enseignement supérieur et de la recherche", dans un communiqué diffusé jeudi.

Plusieurs milliers de scientifiques - 8 000 selon les organisateurs - avaient déjà manifesté le 17 octobre à Paris, à l'appel du même collectif, pour réclamer des moyens pour la recherche.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine