CÔTE D'IVOIRE

Vidéo : Le FPI, principal parti d’opposition ivoirien, au bord de l’implosion

Un passant devant une affiche à l'effigie de l'ancien président Laurent Gbagbo.
Un passant devant une affiche à l'effigie de l'ancien président Laurent Gbagbo. FRANCE 24

À un an de la présidentielle ivoirienne, la bataille pour la présidence du Front populaire ivoirien (FPI), le principal parti d’opposition du pays, fait rage entre partisans de Pascal Affi N’Guessan et ceux de Laurent Gbagbo.

Publicité

Ce devait un rendez-vous historique pour la principale formation d’opposition ivoirienne. Pour la première fois depuis 13 ans, le Front populaire ivoirien (FPI) devait en effet ouvrir son congrès le 11 décembre pour désigner le nouveau président du parti. Mais à la demande de son président sortant, Pascal Affi N’Guessan, la justice ivoirienne a interdit la tenue de cette réunion.

Ce dernier brigue un nouveau mandat et fait face à la candidature de Laurent Gbagbo, l’ancien chef de l’État détenu à la Haye. Deux hommes autrefois unis et désormais face à face. Immanquablement, cette rivalité a profondément divisé le parti.

Pascal Affi N’Guessan ne reconnaît pas la candidature de son rival jugé à La Haye, et tente de la faire invalider. Mais lui qui souhaite faire revenir le FPI dans le jeu politique, et participer à la présidentielle de 2015, est de plus en plus contesté au sein de son camp.

Résultat : à un an de la présidentielle, la principale formation d’opposition, qui traverse une crise profonde, semble au bord de l’implosion.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine