Accéder au contenu principal
INDONÉSIE

Un glissement de terrain meurtrier détruit un village en Indonésie

Une équipe de secours recherche des survivants après un glissement de terrain dans le village de Jemblung, le 13 décembre 2014.
Une équipe de secours recherche des survivants après un glissement de terrain dans le village de Jemblung, le 13 décembre 2014. Dida Nuswantara, AFP
2 mn

Au moins 11 personnes ont péri dans un glissement de terrain, provoqué par des pluies torrentielles, dans le centre de l’Indonésie, vendredi soir. Un village entier a été détruit, selon l'agence chargée de la gestion des catastrophes naturelles.

Publicité

Un glissement de terrain, provoqué par des pluies torrentielles, a détruit tout un village vendredi soir dans l'île de Java en Indonésie, faisant au moins 11 morts et 108 disparus, a annoncé, samedi 13 décembre, l'agence chargée de la gestion des catastrophes naturelles.

Selon le porte-parole de cette agence, 379 personnes ont été évacuées dans des abris temporaires. Des centaines de sauveteurs ont par ailleurs été mobilisés autour des habitations, qui ont été ensevelies dans le village de Jemblung, dans le centre de l'île. Seules deux habitations du village ont été épargnées, d'après un correspondant de l'AFP.

"Les conditions sur le terrain sont assez difficiles et nous avons besoin de grosses machines pour dégager la route, qui a été recouverte par le glissement de terrain", a indiqué le porte-parole de l'agence. Les images diffusées par les médias montrent un torrent de boue et d'eau dévalant la pente boisée d'une montagne.

Ce genre de phénomène est courant en Indonésie durant la saison de la mousson, qui court en général d'octobre à avril. La moitié des quelque 250 millions d'habitants du pays vit dans des zones soumises aux glissements de terrain, précise l'agence indonésienne.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.