Accéder au contenu principal
JAPON

Législatives au Japon : large victoire du parti de Shinzo Abe

Shinzo Abe est assuré d'être réélu, dimanche, malgré la situation économique japonaise.
Shinzo Abe est assuré d'être réélu, dimanche, malgré la situation économique japonaise. Yoshikazu Tsuno, AFP
2 min

Le parti du Premier ministre Shinzo Abe a, sans surprise, remporté une large victoire lors des élections législatives anticipées de dimanche au Japon, selon les premiers résultats.

Publicité

Selon des premières estimations, le parti du Premier ministre japonais Shinzo Abe a remporté, dimanche 14 septembre, une large victoire aux élections législatives, que le chef du gouvernement conservateur avait lui-même provoquées.

D'après la chaîne publique NHK, le Parti Libéral Démocrate (PLD, droite), grand favori du vote, aurait en effet obtenu entre 275 et 306 des 475 sièges en jeu et pourrait conserver les deux tiers de la chambre basse avec son allié centriste Nouveau Komeito.

Lors de ce scrutin, près de 105 millions de Japonais étaient appelés à élire 475 députés, au lieu de 480 dans la précédente assemblée dissoute le 21 novembre.

La politique "abenomics" en jeu

Le chef du gouvernement, qui a parcouru environ 14 000 km à travers le pays pour faire campagne ces deux dernières semaines, affirmait vouloir sonder la population sur la poursuite - ou non - de sa politique "abenomics" censée redresser l'économie.

"Le taux de chômage a baissé, les salaires ont commencé à augmenter : pensez-vous qu'il faille que l'on arrête, ou faut-il continuer ?", avait fait mine d'interroger tout au long de ses nombreux discours de rue le chef du gouvernement. Et de poursuivre : "Les abenomics sont la seule voie".

Depuis sa mise en œuvre il y a deux ans, cette stratégie a dans un premier temps donné des résultats positifs (baisse du yen, retour d'une inflation modérée et regain de croissance), mais elle s'est essoufflée. Le Japon est même retombé en récession au troisième trimestre de cette année, à la surprise générale.

En raison du manque d'enjeu, mais aussi d'une météo défavorable, les observateurs redoutent une faible participation lors de ces élections. Les bureaux de vote fermeront au plus tard à 20 heures (11h00 GMT).

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.