CINÉMA

"Sils Maria" d'Olivier Assayas couronné par le prix Louis-Delluc

Pallas Film - NFP Carole Berthuel

Le jury de critiques du prix Louis-Delluc honore "Sils Maria", lumineux drame d'Olivier Assayas avec Juliette Binoche et Kristen Stewart. Le prix du premier film revient à l'une des meilleures surprises de 2014 : "Les Combattants" de Thomas Cailley.

Publicité

Considéré comme le "Goncourt du cinéma", le prix Louis-Delluc 2014 a été attribué, lundi 15 décembre, à "Sils Maria", film d'Olivier Assayas mettant en scène un inattendu trio d'actrices composé de Juliette Binoche, Kristen Steward et Chloë Grace Moretz.

Reparti bredouille du dernier Festival de Cannes, où il concourait pour la Palme d'or, le 15e long-métrage du cinéaste français est une sensible et intelligente variation du thème de l'actrice confrontée aux affres du temps qui passe.

Juliette Binoche y incarne Maria Enders, une comédienne quadragénaire qui a connu le succès au théâtre en incarnant Sigrid, jeune fille ambitieuse au charme trouble qui fascine et conduit au suicide une femme mûre, Helena. Vingt ans plus tard, à la mort de l'auteur de la pièce, un metteur en scène propose à Maria Enders de la reprendre, mais cette fois en incarnant le rôle d'Helena.

Pour le préparer, Maria est aidée par sa jeune assistante Valentine, jouée par une étonnante Kristen Stewart qui, après "Twilight", prend de l'épaisseur avec ce rôle. Tout aussi surpenante, Chloë Grace Moretz campe une jeune et déroutante célébrité appelée à jouer aux côtés de Maria Enders.

"L'un des plus beaux prix de cinéma" 

"C'est l'un des plus beaux prix de cinéma, donc je suis très touché", a indiqué Olivier Assayas à l'AFP après l'annonce du palmarès. "Je le partage aussi avec Juliette Binoche car c'est un film de comédienne", a-t-il ajouté.

Créé en 1937, le prix Louis-Delluc récompense le meilleur film français de l'année et est attribué par un jury composé d'une vingtaine de critiques et personnalités, sous la houlette de Gilles Jacob, qui a présidé jusqu'à cette année le Festival de Cannes.

Le prix Louis-Delluc du meilleur premier film a été décerné à la subtile comédie "Les Combattants"  de Thomas Cailley avec Adèle Haenel, étoile montante du cinéma français.

Les deux films succèdent ainsi à "La Vie d’Adèle" d’Abdellatif Kechiche et "Vandal" de Hélier Cistern.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine