Sur le net

États-Unis : les internautes traquent les faux soldats

Au sommaire de cette édition : aux Etats-Unis, les internautes traquent les faux soldats; une comédienne indienne dénonce le phénomène du harcèlement sexuel; et un éleveur rassemble son troupeau de vaches en musique.

Publicité

ÉTATS-UNIS : LES INTERNAUTES TRAQUENT LES FAUX SOLDATS

Tournée aux Etats-Unis fin novembre, cette vidéo qui montre un homme se faisant passer pour un soldat américain être démasqué par un passant au beau milieu d’un centre commercial a fait le tour du net. N’appartenant pas à l’armée, il portait pourtant l’uniforme et des décorations militaires pour obtenir un traitement de faveur dans les magasins. Un cas loin d’être unique dans le pays où bon nombre d’internautes ont choisi de dénoncer ces imposteurs sur la Toile.

Afin de lutter contre ce phénomène, certains utilisateurs du web proposent en effet d’enquêter puis d’exposer en ligne l’identité des individus qui mentent sur leur engagement ou sur leurs faits d’arme. C’est notamment le cas des responsables du site guardianofvalor.com, qui n’hésitent pas à révéler les photos et les noms de ces fameux faux soldats.

Un travail qui s’effectue également sur Facebook. Sur le réseau social, plusieurs pages ont ainsi fait leur apparition récemment pour rassembler les témoignages de citoyens américains ayant croisé le chemin d’hommes et de femmes tentant de se faire passer pour des militaires de retour du front.

Une imposture dont se rendraient d’ailleurs coupables certains individus pour orchestrer de véritables arnaques en ligne. C’est du moins ce qu’avance le site fakewarriors.org en expliquant que plusieurs faux GIs américains auraient ainsi profité de la confiance qu’inspirent généralement les militaires pour soutirer de l’argent à des internautes avant de disparaître dans la nature.

INDE : UNE MANNEQUIN DÉNONCE LE HARCÈLEMENT SEXUEL

Dénoncer le harcèlement sexuel dont sont trop régulièrement victimes les représentantes de la gent féminine en Inde… c’est le combat qu’a décidé d’entreprendre l’actrice et mannequin Shenaz Treasurywala en publiant, la semaine dernière, une lettre ouverte adressée au Premier ministre, Narendra Modi. Un texte poignant dans lequel la jeune femme explique avoir subit de nombreuses agressions sexuelles dans les transports publics depuis son adolescence avant d’accuser les autorités et une large partie des citoyens indiens de fermer les yeux sur ce phénomène dramatique. Objectif : faire en sorte que les habitants du pays prennent conscience de la réalité de ce problème pour les inciter à s’y attaquer de manière plus efficace. Une initiative qui n’a pas tardé à trouver un important écho sur la Toile locale.

Des milliers d’internautes ont en effet rapidement investi les réseaux sociaux pour afficher leur soutien et leur solidarité à l’égard de la comédienne. Des utilisateurs du web qui estiment que le combat de Shenaz Treasurywala est plus que nécessaire et qui applaudissent pour la plupart le courage dont elle a fait preuve en évoquant son expérience personnelle dans la fameuse lettre rédigée à l’attention du Premier ministre.

Un récit qui en plus d’avoir ému bon nombre de citoyens indiens a également permis de libérer la parole de certaines victimes d’agressions sexuelles dans le pays. Après avoir lu le texte rédigé par la top model, plusieurs femmes ont ainsi décidé de témoigner en ligne des attouchements ou des viols qu’elles ont pu subir. Des représentantes de la gent féminine qui voient en Shenaz Treasurywala une véritable source d’inspiration pour toutes celles qui ont été confrontées à ce problème.

Face à ce flot de commentaires saluant l’initiative, son instigatrice a fini par réagir sur Twitter pour assurer que la lutte contre le harcèlement sexuel ne faisait que commencer. Un combat que la comédienne entend désormais poursuivre en lançant prochainement un blog dédié aux victimes d’agressions sexuelles sur lequel elles pourront partager leurs histoires sans craindre le regard des autres.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#stephanoisfiers est le hashtag que les habitants de Saint-Etienne en France sont actuellement invités à utiliser sur les réseaux sociaux pour répondre à un article récemment paru dans le quotidien Le Monde décrivant la ville comme délabrée et minée par la pauvreté. Une présentation qualifiée d’injuste par les élus locaux qui ont donc décidé d’appeler les internautes vivant dans l’ancienne cité ouvrière à publier des clichés montrant la ville sous son meilleur jour. Une initiative qui n’a pas tardé à rencontrer un franc succès comme l’illustrent les nombreuses photos mises en ligne à cette occasion.

VOYAGER DANS UN UNIVERS DE DÉFINITIONS WIKIPÉDIA

Transformer Wikipédia en une galaxie interactive… Voici le projet ambitieux mené à bien par le Français Owen Cornec. Un gigantesque nuage de points, où chaque étoile correspond à une définition contenue dans la célèbre encyclopédie collaborative, et dont les liens avec les autres articles se dessinent à la manière de constellations. Encore en cours de développement avec 100 000 entrées consultables, ce projet baptisé « Wikigalaxy »est accessible à l’adresse wiki.polyfra.me.

LES SONS DU MÉTRO PARISIEN À DÉCOUVRIR EN LIGNE

La régie autonome des transports parisiens (RATP) vient d’ouvrir un compte sur la plateforme Soundcloud qui offre la possibilité aux curieux d’écouter en boucle tous les messages diffusés dans les bus et métros de la région parisienne. Des annonces effectuées en français mais aussi en anglais, allemand, espagnol, italien, japonais et même en mandarin qui permettront de se familiariser avec les sons entendus au quotidien par les usagers des transports publics de la capitale française.

VIDÉO DU JOUR

C’est une méthode plutôt étonnante qu’emploie Derek Klingenberg pour rassembler ses vaches puisque comme on peut le voir sur ces images, cet éleveur américain leur joue du trombone pour les faire revenir au bercail. Une drôle d’idée qui semble ravir les animaux et que les internautes pourront apprécier en visionnant ce clip disponible sur YouTube.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine