ENTRETIEN

Le Drian : "La France ne veut pas être le gendarme de l'Afrique"

Jean-Yves le Drian encourage les Africains à assurer eux-mêmes leur sécurité.
Jean-Yves le Drian encourage les Africains à assurer eux-mêmes leur sécurité. France 24

Au cours d'un entretien avec France 24 depuis le Forum international pour la paix et la sécurité en Afrique à Dakar, le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian a appelé les pays africains à mieux collaborer face au terrorisme.

Publicité

À l’issue de la première journée du Forum international pour la paix et la sécurité en Afrique organisé à Dakar, le reporter de France 24 Matthieu Mabin a pu s’entretenir lundi 15 décembre avec le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian. Ce dernier appelle les États africains à plus de collaboration pour mieux prendre en charge les défis liés à leur sécurité et notamment la lutte contre le terrorisme.

"Je constate que dans toutes les opérations de maintien de la paix aujourd’hui en Afrique, et il y en a plusieurs qui sont très sensibles, la plus grande partie des militaires concernés sont des Africains. Les Africains contribuent à leur propre sécurité dès à présent", a ainsi souligné Jean-Yves Le Drian.

"Il faut que les Africains se rendent compte que l’appropriation de leur sécurité par eux-mêmes suppose la collaboration. (…) C’est l’un des objectifs du sommet de Dakar", a-t-il ajouté.

Concernant un futur désengagement de la France dans les crises africaines, le ministre de la Défense souhaite que cela aille dans ce sens : "La France et d’autres pays peuvent apporter leur soutien technique, logistique, leur capacité de formation et d’équipement. Les Nations unies peuvent le faire aussi et d’autres pays. Mais la sécurité ne viendra en Afrique que lorsqu’elle sera totalement assurée par les Africains."

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine