Dans la presse

Attaque à Peshawar : "Et quand les larmes ont séché, rien n'a changé"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi, le massacre commis par les Taliban dans une école de Peshawar, au nord-ouest du Pakistan, la chute du rouble et la violence des dessins animés.

Publicité

Le + : recevez tous les matins la revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook !

Cette revue de presse internationale commence, mercredi 17 décembre, au Pakistan, toujours sous le choc du massacre commis par les Taliban, la veille, dans une école, où étaient scolariés les enfants de hauts gradés militaires.

Ont été tués 132 élèves. Le désespoir de leur mère et de leur famille fait la une du quotidien "Dawn", qui raconte, que mardi était jour d’examen à l’école militaire de Peshawar. Le journal imagine ces jeunes garçons et ces jeunes filles tendus, stressés sans doute, prêts à remplir leur copie. Des écoliers qui "ne s’attendaient pas à mourir". "L’indignation est une émotion commune au Pakistan, et après une décennie d’attaques terroristes, elle est presque devenue une habitude."

"La vérité, la voici : ce ne sont pas seulement les terroristes, mais le Pakistan tout entier, qui est responsable de la barbarie dont [ces] enfants ont été victimes", dénonce "The Nation". "Nous disons cela, non pas pour juger ou décourager, mais pour provoquer un changement politique, pour l’amour de nos enfants, et celui de notre pays. Seule cette vérité pourra nous libérer."

Cette indignation est partagée dans le monde entier. A la une de "L’Orient Le Jour", encore la photo de mères pakistanaises pleurant leurs enfants. "À Peshawar, les monstres et l’horreur", titre le quotidien libanais.

Un massacre "commis au nom de Dieu", rappelle "The Independent". Le quotidien rapporte que les assaillants criaient "Allahu Akbar", en tirant sur les enfants.

Une "abjection", une "barbarie" des islamistes pour "Libération", qui rappelle que "les Taliban sont des récidivistes. Ce sont eux qui ont voulu assassiner Malala. Ce sont eux qui depuis des années détruisent les écoles et tuent les écolières. Ce sont eux qui assassinent les équipes médicales qui vaccinent contre la polio", dénonce le journal.

"The Washington Post" évoque l’attaque la plus sanglante que le Pakistan ait connue depuis 2007, et explique qu’elle correspond à un moment de "déclin" des Taliban dans le pays - attribué en bonne partie à la fermeté de Nawaz Sharif, qui montrerait davantage de détermination que ses prédécesseurs à lutter contre les groupes terroristes, jusque-là instrumentalisés par Islamabad.

À la une également, la chute vertigineuse du rouble, qui menace, désormais, toute l’économie russe. "Il semblerait que la Russie soit sur le point d’affronter un hiver très long, et froid, dévastateur", prédit Slate. "La Russie est foutue", assure le site américain, qui explique la chute du rouble par l’effondrement des prix du pétrole et les sanctions européennes et américaines.

"Les sanctions occidentales fonctionnent", estime "The Wall Street Journal". Le quotidien économique explique que les difficultés de la Russie doivent inciter les adversaires de Poutine à pousser leur avantage.

Cette revue de presse s'achève avec la publication d’une étude surprenante sur la violence dans les dessins animés. D’après une étude du très sérieux "British Medical Journal", reprise par "The Independent", ils seraient plus violents que les films pour adultes...

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10).

Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine