FRANCE

Mistral : les marins russes quittent Saint-Nazaire sans porte-hélicoptères

Des marins russes à Saint-Nazaire en août 2014
Des marins russes à Saint-Nazaire en août 2014 Mehdi Chebil / France 24

Les 400 marins russes présents à Saint-Nazaire pour se former au maniement des porte-hélicoptères Mistral sont repartis vers la Russie, jeudi, à bord du "Smolniy", le navire qui leur servait de caserne flottante depuis juin dernier.

Publicité

Ça n’est pas officiellement l’épilogue de la saga Mistral, mais ça y ressemble. Selon plusieurs médias locaux, les 400 marins russes de Saint-Nazaire sont repartis vers leur pays, jeudi 18 décembre, en laissant derrière eux le porte-hélicoptère "Vladivostok" tant convoité.

Le constructeur naval DCNS a confirmé mercredi que les marins russes, présents dans la cité nazaréenne depuis juin dernier pour se former au maniement des Mistral, rentreront dans leur pays pour une durée indéterminée.

Les médias locaux ont publié des photos des marins russes se dirigeant vers leur caserne flottante, le navire école "Smolniy", les bras chargés de leurs derniers achats. Leur départ ne signifie pas pour autant que Moscou a fait une croix définitive sur la livraison des Mistral, suspendue sine die par la France en raison de la crise ukrainienne.

Dans un entretien exclusif à France 24 diffusé mardi, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov estimait que la livraison des porte-hélicoptères "Vladivostok" et "Sebastopol" était une question de "dignité pour la nation française".

"Trop tôt" pour parler d'échec du contrat

En déplacement à Prague, le Premier ministre français a quant à lui déclaré, lundi, que l’échec définitif de la vente des Mistral à la Russie ne devait "pas être constaté à ce stade".

"L'objectif, la priorité c'est bien la construction" d'une solution politique durable dans l'est de l'Ukraine, "et pour le moment il est hors de question de rentrer dans les détails, les conséquences d'un échec qui ne doit pas être constaté à ce stade", a précisé Manuel Valls.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine