Accéder au contenu principal

Air Algérie récupère son avion saisi à Bruxelles contre 2 millions de dollars

La compagnie nationale algérienne voit son image égratignée par l'affaire avec K'AIR BV.
La compagnie nationale algérienne voit son image égratignée par l'affaire avec K'AIR BV. Thomas Huguen, AFP archives

L’avion algérien saisi en Belgique, pour cause de litige avec une compagnie néerlandaise, a décollé vers Alger jeudi, après avoir créé une crise diplomatique. Selon "El Watan", cette libération fait suite à un règlement de 2 millions de dollars.

Publicité

L'avion d'Air Algérie saisi vendredi dernier à Bruxelles en raison d'un litige avec une société néerlandaise a été autorisé à décoller jeudi 18 décembre à destination d'Alger, après que la compagnie eut obtenu la mainlevée de l'appareil, selon Air Algérie.

"Air Algérie a obtenu la mainlevée émanant de l'huissier de justice. Après les vérifications techniques d'usage, l'avion a décollé de l'aéroport de Bruxelles à 16h30 à destination d'Alger", a indiqué la compagnie jeudi dans un communiqué indiquant que "les procédures judiciaires suivront leur cours normal".

L’affaire avait viré à la crise diplomatique au lendemain de la saisie de l’appareil. Dans la foulée, Alger avait rappelé ses ambassadeurs en Belgique et aux Pays-Bas, samedi, pour "consultations", tandis que le ministère algérien des Affaires étrangères avait convoqué dimanche les ambassadeurs des deux pays en poste en Algérie.

Air Algérie condamné par la Cour internationale d’arbitrage

L'appareil assurant la liaison Alger-Bruxelles avait été retenu sur décision de la justice belge qui a été amenée à s’immiscer dans un conflit commercial opposant Air Algérie et la société néerlandaise K'AIR BV concernant un contrat de vente d'appareils réformés algériens signé en 2008.

Selon Air Algérie, le contrat n’a pas été honoré par la société néerlandaise et, après une mise en demeure pour faute d'exécution, la compagnie algérienne avait procédé fin 2009 à sa résiliation. Mais K'AIR BV avait engagé en 2011 une procédure d'arbitrage auprès de la Cour internationale d'arbitrage, qui avait rendu en mars un jugement condamnant Air Algérie à une indemnisation de 2 millions de dollars selon El Watan.

En mai, Air Algérie avait alors engagé un recours en annulation, mais en dépit de cette démarche, K'AIR BV a fait procéder à la saisie de l'appareil la semaine dernière.

D'après El Watan, la libération de l’appareil a été accordée "à la suite du virement du montant objet du litige sur le compte de l’huissier de justice bruxellois chargé de cette affaire".

"Air Algérie provoque un sentiment de honte"

Cet incident vient égratigner un peu plus l’image de la compagnie algérienne déjà écornée dans son propre pays. En Algérie le collectif "Contre la Cherté du Transport vers l’Algérie" a dénoncé dans un communiqué diffusé samedi la "gestion calamiteuse et opaque de la compagnie nationale Air Algérie" qui provoque un sentiment de "honte" et de "vexation" pour tout le peuple algérien. Un texte salué par de nombreux internautes, qui demande aux autorités de faire toute la lumière sur cette affaire.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.