FOOTBALL

Mondial des clubs : le Real Madrid sur le toit du monde

Les joueurs du Real Madrid félicitent le buteur Sergio Ramos en finale du Monduial des clubs.
Les joueurs du Real Madrid félicitent le buteur Sergio Ramos en finale du Monduial des clubs. Javier Soriano, AFP

Le Real Madrid a remporté samedi le Mondial des clubs en s’imposant facilement en finale face aux Argentins de San Lorenzo (2-0), à Marrakech, grâce aux buts de Sergio Ramos et Gareth Bale.

Publicité

Le Real Madrid est devenu samedi soir le meilleur club du monde en 2014. Les Espagnols, champions d'Europe, ont remporté la 11e édition du Mondial des clubs samedi 20 décembre à Marrakech, au Maroc. Le Real Madrid s’est imposé facilement en finale face aux Argentins de San Lorenzo (2-0).

Lauréate de la Copa Libertadores, l'équipe de cœur du pape François rêvait secrètement d'une divine surprise face "à la meilleure équipe du monde", dixit son capitaine Juan Mercier. Mais le Real, qui termine l'année sur un 22e succès d'affilée, était trop fort et l'écart trop important.

Dans un stade magnifique de ferveur, San Lorenzo a pourtant tenté de plier sans rompre face aux assauts de Benzema, Ronaldo ou Bale, s'efforçant d'exploiter chaque opportunité de contre. Mais, comme en demie face à Cruz Azul (4-0), c'est de Sergio Ramos qu'a jailli la lumière. Sur corner, le défenseur espagnol, un temps incertain avant la rencontre, est parvenu à devancer le "vieux" Mario Yepes (bientôt 39 ans) pour catapulter le ballon de la tête dans le but (37e).

Quatre titres en 2014

Jusque-là plein de hargne, San Lorenzo, qui avait eu toutes les peines du monde à se défaire des semi-professionnels d'Auckland en demi-finale (2-1 a.p.), a même fini par craquer à la reprise, son gardien en particulier, la frappe pourtant molle de Bale lui passant sous le torse (2-0, 51e). Dans la dernière demi-heure, l'équipe argentine a, enfin, eu le loisir d'approcher le but d'Iker Casillas, réchauffant à deux reprises les gants du gardien espagnol (66e, 87e).

Seule véritable incongruité, au final, pour le Real et ses nombreux fans marocains : en lice pour le Ballon d'Or, Cristiano Ronaldo, malgré tous ses efforts et une ultime tentative de la tête (90e), n'est pas parvenu à inscrire le moindre but durant l'épreuve. Un comble pour un joueur aux 25 réalisations en 15 matches de Liga !

Les Madrilènes ont ainsi marqué l’année 2014 de leur empreinte en décrochant la Ligue des champions, la Coupe du Roi, la Super coupe d’Europe et le Mondial des clubs. Actuellement en tête de la Liga, ils restent sur une série de 22 victoires consécutives.

Auparavant, le club néo-zélandais d'Auckland City s’est emparé de la 3e place après sa victoire aux tirs au but (1-1 a.p., 4 t.a.b. à 2) face aux Méxicains de Cruz Azul.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine