FRANCE

Airbus : livraison du premier A350 à Qatar Airways

Airbus

La compagnie Qatar Airways a reçu lundi le premier exemplaire du tout nouvel avion d'Airbus, le 350-900. Ce contrat va permettre à l'avionneur européen de conforter sa présence sur le marché des long-courriers.

Publicité

Le premier exemplaire de l'Airbus 350-900 a été livré lundi 22 décembre à la compagnie Qatar Airways à Toulouse, en présence de son directeur général, Akbar al -Baker, de Fabrice Brégier, PDG d'Airbus, et du patron de Rolls-Royce, John Rishton, le motoriste de l'appareil. Comme le rapporte l'AFP, la réception du biréacteur long-courrier de dernière génération était annoncée pour samedi dernier, mais elle avait avait été suspendue sine die mercredi pour une raison obscure par la compagnie de Doha.

Cet appareil va concurrencer sur le segment des avions long-courriers le Boeing 777 et surtout, le 787 Dreamliner dans la gamme d'avions de ligne de nouvelle génération en matériaux composites. Le groupe Airbus estime que ce nouvel avion va ainsi lui permettre de conforter sa présence sur le marché des long-courriers.

Le groupe européen a investi 10 à 12 milliards d'euros dans ce programme stratégique. Équipé des moteurs Trent XWB de Rolls-Royce et capable de transporter en moyenne 315 passagers sur une distance de 14 500 km, le 350-900 est le premier appareil mis en service par Airbus depuis le super Jumbo 380 en octobre 2007.

it
Les explications de notre envoyé spécial Ben Barnier

Plus de 16000 emplois

En ce qui concerne l'emploi, 12 500 salariés d'Airbus participent actuellement dans toute l'Europe à la conception du biréacteur en comptant les bureaux d'études et les personnels de production. On arrive même à 16 500 personnes en y ajoutant les sous-traitants travaillant sur le programme, selon le groupe. Près de la moitié de ces hommes et femmes sont employés en France.

À l'horizon 2018, l'ensemble de ces chiffres pourrait doubler si le succès de l'avion se confirme et que l'avionneur en produit effectivement 10 par mois, soit un objectif de 2 500 avions en 20 à 30 ans.

Lors de cette livraison, Airbus a aussi réaffirmé que le programme A380 était toujours en cours. "Le marché est orienté vers les grands avions et l'idée même qu'Airbus ou sa maison-mère Airbus Group puissent abandonner le programme est insensée", a déclaré le président exécutif Fabrice Brégier. "Airbus livrera comme prévu 30 appareils 380 cette année avec en ligne de mire l'objectif d'équilibre financier du programme en 2015", a-t-il ajouté. L'avionneur européen a également annoncé lundi qu'il prévoyait la livraison du premier A350-1000, une version plus large à la mi-2017.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine