FRANCE

Dix blessés à Nantes après qu'une camionnette a foncé dans la foule

La police sécurise le marché de Noël de Nantes, où un automobiliste a foncé sur des piétons faisant au moins 10 blessés, le 22 décembre 2014.
La police sécurise le marché de Noël de Nantes, où un automobiliste a foncé sur des piétons faisant au moins 10 blessés, le 22 décembre 2014. Georges Gobet, AFP

Onze personnes ont été blessées, dont deux grièvement, lundi soir sur un marché de Noël à Nantes par un automobiliste à bord d'une camionnette. "On ne peut parler d'acte de terrorisme", a déclaré la procureure de la République.

Publicité

Un homme à bord d'une camionnette a foncé dans la foule sur le marché de Noël de Nantes lundi vers 19 heures, faisant au moins dix blessés dont deux graves, d'après une source préféctorale.

Après avoir visé un chalet où était servi du vin chaud et devant lequel se trouvaient plusieurs personnes, le conducteur s'est poignardé avec un couteau. 

L'homme blanc, âgé d'une quarantaine d'années, n'aurait pas émis de revendication religieuse en l'état, a indiqué une source proche du dossier citée par l'AFP. D'après le quotidien local Ouest France, l'homme serait actuellement hospitalisé.

Le marché de Noël, situé en plein centre de Nantes, a été évacué et sécurisé par les forces de l'ordre.

"On ne peut parler d'acte de terrorisme", a déclaré la procureure de la République, Brigitte Lamy, assurant que, contrairement à ce que laissaient penser certaines rumeurs, le forcené n'a pas crié "Allah akbar" (Dieu est le plus grand) après le drame. Il n'y a pas "de revendication particulière", a-t-elle dit. "Un carnet a été découvert à côté de la camionnette. On est en train de l'étudier", a-t-elle rapporté.

Selon la procureure, les enquêteurs auraient indentifié le suspect, qui serait "connu des services de police".

Réunion ministérielle mardi matin

Le Premier ministre, Manuel Valls, s'est exprimé dans la soirée. "Cette succession de drames que nous venons de connaître nous préoccupe tous", a-t-il indiqué, faisant référence aux drames de Dijon et de Joué-lès-Tours des jours derniers. "Sur chaque drame, la justice doit avancer pour faire toute la lumière. Elle le fera de manière implacable", a-t-il promis.

Interrogé sur l'antenne de France Info, le porte-parole du ministre de l'Intérieur a signalé au cours de la soirée que Bernard Cazeneuve était en route pour Nantes où il devait "apporter son soutien aux victimes ainsi qu'à leurs familles".

L'entourage de François Hollande a informé qu'une "réunion ministérielle" se tiendrait mardi matin à Matignon.

Pour revivre les événements en direct sur votre mobile ou votre tablette, cliquez ici.

Live Blog Live marché de Noël à Nantes
 

 

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine