Dans la presse

"La face sombre de Noël"

France 24

Presse française, mardi 23 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, les drames en série qui viennent de se produire en France, à la veille de Noël, les purges au sein de l’organisation de l’Etat islamique, les «maladies» de l’Eglise selon le Pape François, et des cadeaux empoisonnés.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On revient, ce matin, sur la série de drames qui vient de frapper la France. Hier soir, un conducteur a foncé sur le marché de Noël de Nantes - une affaire semblable à celle de Dijon, la veille, et qui survient deux jours après l’attaque sanglante contre des policiers, samedi, à Joué-lès-Tours.
 
Evoquant une «invraisemblable série», le Parisien parle d’une «répétition d’actes isolés» qui ne peut que susciter «émotion, questionnement et angoisse». «La dimension terroriste n’a été retenue que dans l’affaire de Joué-lès-Tours», et le journal se demande «combien de fous en liberté, vont reproduire de telles horreurs».
 
Pour Hugues Moutouh, sur le site du Figaro, «l’islamisme radical (est) devenu le véhicule de déséquilibrés». «Il faut comprendre que l’islam radical n’est qu’une idéologie d’emprunt, un prétexte pour basculer dans la violence».
 
Cette série survient à un moment où les djihadistes ont promis de s’attaquer à la France, a rappelé Manuel Valls. «Jamais nous n’avons connu un aussi grand danger en matière de terrorisme», a-t-il déclaré, inquiet face aux «phénomènes de très grande radicalisation, très rapide». Le Figaro dit sentir «chez certains», «la volonté de minimiser la signification de ces gestes. L’homme qui a lancé son véhicule sur la foule ne serait pas un «terroriste» mais un déséquilibré. Et ces Français qui, en Syrie, décapitent au nom d’Allah? Sont-ils des terroristes ou des déséquilibrés?». Le journal juge que «la gauche (…) n’est pas prête pour ce débat fracassant que la présence grandissante de l’islam radical en France impose».
 
L’Humanité dénonce «ce petit poison qu’insinuent les réactions précipitées, les martiales déclarations d’un ministre ou les alertes des démagogues d’extrême droite». «La France, si elle n’est pas à l’abri d’un attentat, n’est pas le théâtre d’une guerre. Encore moins d’une croisade qui jetterait les musulmans contre les autres».
 
«Croisade», et «folie», deux termes nourris par l’ultra-violence de l’organisation de l’Etat islamique. D’après le Figaro, qui reprend The Financial Times, le mouvement djihadiste aurait exécuté une centaine d’étrangers qui auraient été pris de remords et auraient manifesté la volonté de rentrer chez eux. Des exécutions que l’organisation aurait justifiées par la révélation d’un complot en son sein.
 
Il est aussi beaucoup question des vœux à la Curie romaine du Pape. Un discours où il a énuméré les «maladies» qui auraient gagné l’Eglise, d’après la Croix. D’après le souverain pontife, elle souffrirait de 15 «maladies» à soigner - «l’Alzheimer spirituel», «la fossilisation mentale et spirituelle», «le cœur de pierre», «le narcissisme faux», «les rivalités pour la gloire», et les «faces funèbres».
 
Et pour la face sombre de Noël, c’est à lire du côté du site du Point, quirapporte qu’un Canadien a été arrêté après avoir jeté… un sapin de noël sur sa femme…
 
Il y a le sapin, arme par destination, et tous ces traquenards disposés à ses pieds, ces cadeaux offerts aux enfants dont les parents finissent par se mordre les doigts - le site du Monde les met en garde.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine