Dans la presse

"Bonne chance, Sandra !"

France 24

Presse internationale, mardi 23 décembre 2014. Au menu de cette revue de presse, la panne géante du réseau internet en Corée du Nord, une immersion dans l’organisation de l’Etat islamique, les déboires de l’infante Cristina et le retour de l’orang-outang Sandra à la liberté.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec les accusations de cyberattaque formulés par les Etats-Unis contre la Corée du nord, tenue pour responsable du piratage informatique de l’entreprise Sony Pictures.
 
A l’origine de cette attaque présumée, la production d’un film parodique par Sony Pictures, intitulé The Interview, et mettant en scène l’assassinat du patron de la Corée du nord - un script qui n’a certainement pas plu à Kim Jong Un, qu’on voit dans The Independent, se faire offrir le DVD du film par le Père Noël. «Ben quoi?», s’étonne celui-ci, face à la fureur du «cher dirigeant».
 
D’après The Wall Street Journal, l’Administration Obama n’en démord pas, le régime de Pyong Yang est bien derrière l’affaire Sony Pictures, et il devra faire face à des représailles. La Maison Blanche dit envisager plusieurs options, dont des mesures qui «intensifieraient les pressions financières»; le Département d’Etat envisagerait de remettre la Corée du Nord sur la liste des Etats soutenant le terrorisme, ce qui entraînerait toute une série de sanctions supplémentaires; enfin les Etats-Unis pourraient décider de renouveler leurs pressions pour faire intervenir la Chine.
 
Alors que les Etats-Unis renouvellent leurs accusations, une panne géante a touché les connexions internet coréennes, le résultat d’une possible cyberattaque. Interrompues hier pendant plus de neuf heures, elles ont finalement été rétablies. The Washington Post rapporte que le Département d’Etat refuse de commenter cette affaire. S’agit-il d’une opération d’un groupe de pirates informatiques sous la bannière Anonymous? De représailles américaines? D’une panne technique liée à des manœuvres défensives de la Corée elle-même? Ou d’une trahison de la Chine, la principale alliée de la Corée du nord, dont tout le routage passe par une filiale de China Unicom? The Washington Post rappelle que la Corée du nord nie toujours être derrière l’attaque de Sony Pictures.
 
Il est aussi beaucoup question, ce matin, d’un voyage dangereux, celui de l’écrivain et homme politique allemand Jürgen Todenhöfer, qui a passé dix jours dans les territoires de l’organisation de l’Etat islamique. The Independent rapporte que Todenhöfer estime que le mouvement est «plus puissant et plus dangereux que ce que les pays occidentaux imaginent».
 
En Espagne, l’infante Cristina, a été renvoyée devant la justice pour fraude fiscale - une première pour la famille royale espagnole. La sœur du roi Felipe VI est finalement mise en cause dans l’enquête ouverte sur les activités de son mari, l'ancien international de handball Iñaki Urdangarin, accusé d'avoir détourné plusieurs millions d'euros de fonds publics. El Mundo rappelle qu’elle risque 4 ans de prison si elle est condamnée. Pour El Pais, l’infante Cristina aurait aggravé son cas en refusant de renoncer à ses droits dynastiques.
 
Une princesse peut-être un jour derrière les barreaux - les temps changent. Il y en a une, en revanche, qui va retrouver sa liberté, l’orang-outan Sandra, qui fait la Une du Independent. Un tribunal argentin vient de lui reconnaître le droit de vivre en liberté, après 20 ans passés au zoo de Buenos Aires.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine