Accéder au contenu principal
MESSE DE NOËL

Le pape exhorte les chrétiens d'Orient à la "douceur" face aux violences

Alberto Pizzoli, AFP
|
Vidéo par : FRANCE 3
3 mn

Lors de la traditionnelle messe de Noël, le pape a exprimé, mercredi, son inquiétude face au sort des chrétiens d'Orient, en Irak et en Syrie notamment. Il a demandé à ses fidèles de répondre à la violence par la "douceur" et la "tendresse".

Publicité

Dans la nuit de mercredi à jeudi, lors de la traditionnelle et solennelle "messe de minuit", le pape François a exhorté les catholiques à la "tendresse" et à la "douceur" alors que les chrétiens d'Orient célèbrent cette année la naissance du Christ au milieu des violences.

"Comme le monde a besoin de tendresse aujourd'hui ! Avons-nous le courage d'accueillir avec tendresse les situations difficiles et les problèmes de celui qui est à côté de nous, ou bien préférons-nous les solutions impersonnelles, peut-être efficaces mais dépourvues de la chaleur de l'Évangile ?", a demandé le pape argentin, commentant dans une homélie l'Évangile de la Nativité.

>> À lire sur France 24 : "Le pape appelle le monde musulman à blâmer 'les violences qui nuisent à l'islam'"

Âgé de 78 ans, Jorge Bergoglio a célébré sa seconde messe de Noël au Vatican, dans le cadre monumental de la basilique Saint-Pierre, devant un parterre de quelque 5 000 fidèles.

Le Saint-Père est revenu sur les violences au Moyen-Orient, en Irak et en Syrie notamment, où la fête de Noël est endeuillée par les exactions des jihadistes de l'Organisation de l'État islamique et l'exode des chrétiens. Le pape François, qui a adressé une longue lettre aux chrétiens d'Orient, les exhortant à la "persévérance", a aussi appelé personnellement certains d'entre eux dans un camp près d'Erbil, au Kurdistan irakien.

>> À voir sur France 24 : "Les chrétiens d'Irak face au difficile dilemme de l'exil"

Le pape François a ensuite évoqué la situation israélo-palestinienne. À Bethléem, ville des Territoires palestiniens et lieu de naissance du Christ selon la tradition, le climat de tensions exacerbées a fait fuir les pèlerins étrangers.

Jeudi 25 décembre, le pape célèbrera la naissance de Jésus en envoyant sa traditionnelle bénédiction "urbi et orbi" au 1,2 milliard de catholiques à travers la planète.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.