Accéder au contenu principal

Attaque des Shebab contre le QG des forces de l'Union africaine à Mogadiscio

Un soldat de l'Union africaine à Mogadiscio en Somalie.
Un soldat de l'Union africaine à Mogadiscio en Somalie. Mohamed Abdiwahab, AFP

Quatre personnes sont mortes dans l'attaque, jeudi, du quartier général des forces de l'Union africaine en Somalie. L'assaut a été revendiqué par les Shebab. Cinq assaillants "infiltrés" dans la base ultra-sécurisée ont en outre été tués.

PUBLICITÉ

Le quartier général ultra-sécurisé de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom) à Mogadiscio a subi, jeudi 25 décembre, une attaque des islamistes shebab, a confirmé un porte-parole de l'Amisom.

Trois soldats africains et un civil ont été tués, d'après l'organisation, qui n'a pas encore précisé la nationalité des quatre victimes. Les Shebab évoquent quant à eux 14 morts. Le mouvement terroriste surévalue souvent le bilan de ses attentats, tandis que les autorités ont tendance à le minimiser.

"Incognito" grâce à des uniformes de l'armée somalienne

Sur son compte Twitter, vers 17h30 (14h30 GMT), soit environ trois heures après le début de l'assaut, l'Amisom avait précisé que la situation était désormais "totalement sous contrôle" et que plusieurs assaillants avaient été tués. Cinq sont morts et trois ont été faits prisonniers, a affirmé la force africaine.

"Les Shebab nous ont attaqués aujourd'hui, mais nous avons réussi à repousser les assaillants. L'un d'eux a été tué à l'intérieur de la base" de l'Amisom, a expliqué le porte-parole de l'armée ougandaise, Paddy Ankunda. Ce dernier a précisé sur Twitter que les "assaillants s'étaient introduits incognito" à l'intérieur.

"Les terroristes, certains vêtus d'uniformes de l'Armée nationale somalienne (SNA), se sont introduits dans le camp de base vers l'heure du déjeuner et tenté d'accéder à des infrastructures essentielles", a expliqué l'Amisom plus tard dans la journée.

>> À lire sur France 24 : "La traque des Shebab en Somalie"

Plusieurs explosions et tirs avaient été entendus en début d'après-midi à l'intérieur de la base d'Halane, avaient rapporté la police et des témoins. Et les Shebab avaient immédiatement revendiqué l'attaque. "Nos commandos sont à l'intérieur du quartier général des troupes étrangères en Somalie", avait affirmé leur porte-parole militaire Abdulaziz Abu Musab.

Une source sécuritaire occidentale avait indiqué qu'entre "15 et 20" assaillants avaient attaqué la base, sans pouvoir préciser combien avaient effectivement pénétré à l'intérieur.

>> À voir sur France 24 : "La Somalie toujours au bord du chaos"

Le QG de l'Amisom est une enceinte fortifiée située à l'intérieur du périmètre de l'aéroport de Mogadiscio, lui-même placé sous haute sécurité. La zone abrite également plusieurs ambassades. L'Amisom, déployée depuis 2007 en Somalie pour combattre les Shebab, compte aujourd'hui plus de 22 000 hommes. Elle a chassé depuis trois ans les islamistes de Mogadiscio puis de l'essentiel des localités qu'ils occupaient dans le centre et le sud de la Somalie.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.