FOOTBALL

"Boxing Day" : les équipes de tête à la fête

Le Tchèque Tomas Rosicky d'Arsenal a été le second buteur de son équipe contre QPR (2-1).
Le Tchèque Tomas Rosicky d'Arsenal a été le second buteur de son équipe contre QPR (2-1). Glyn Kirk, AFP

Huit des neufs équipes en tête du championnat d’Angleterre ont gagné vendredi leur match lors du Boxing Day, traditionnelle journée de football au lendemain du jour de Noël.

Publicité

Le Boxing Day a souri aux équipes de tête en 2014. Dans le sillage du leader Chelsea, victorieux de West Ham (2-0) et de son dauphin Manchester City, vainqueur à West Bromwich (3-1), huit des neuf équipes de tête ont gagné vendredi 26 décembre, dont Arsenal qui a battu QPR en tremblant (2-1).

Chelsea en patron

La course poursuite continue entre Chelsea et Manchester City. Contrairement au week-end dernier, c'est Chelsea qui a frappé le premier pour ce Boxing Day avec un succès acquis sans difficulté sur West Ham (2-0) lors du premier match de la journée.

Les hommes de Mourinho ont encore dominé à tous les niveaux, faisant exploser des Hammers pourtant quatrièmes au classement avant cette 18e journée. Le manageur portugais n'a, lui, toujours pas perdu lors d'un Boxing Day (4 victoires, un match nul).

À l'image du leader et de son dauphin, ce Boxing Day a été favorable aux équipes du haut de tableau. En effet, à part West Ham, tous les autres membres du Top 9 ont gagné, ce qui n'était jamais arrivé cette saison. La première partie du classement a donc bien digéré les fêtes de Noël, clairement mieux que la seconde moitié de tableau.

Le Boxing Day des clubs de Manchester

La victoire de Chelsea a mis Manchester City, son dauphin, sous pression. Mais le champion en titre a répondu avec aplomb : les joueurs de Manuel Pellegrini ont eux aussi impressionné et ont ensuite géré leur avantage même s'ils ont été surpris en fin de partie et laissé West Bromwich sauver l'honneur.

L’autre club de Manchester a également répondu présent : Manchester United a conforté sa troisième place avec trois points tranquillement acquis face à Newcastle à Old Trafford (3-1). Le quatuor Mata (une passe décisive) - Rooney (deux buts, une passe) - Falcao (une passe) - Van Persie (un but) a fait très mal.

Arsenal à la peine, mais victorieux

Southampton, désormais 4e, continue son redressement avec son deuxième succès de suite, à Crystal Palace (3-1). Mais la menace d'Arsenal, 6e, et de Tottenham, 7e, se fait de plus en plus pressante.

Derniers à jouer vendredi, les Gunners avaient pour obligation de gagner contre Queens Park Rangers (2-1). Ils ont pris leurs responsabilités et n'ont pas failli, dans le sillage d'un Alexis Sanchez exceptionnel (un but, une passe décisive, mais un penalty raté).

Le point noir du jour est néanmoins le carton rouge d'Olivier Giroud, exclu pour avoir donné un coup de tête à Onuoha juste avant l'heure de jeu (53).

À 10, les Londoniens ont souffert sur la fin mais ont tenu. Après cette victoire, la 400e de Wenger en Premier League, ils n'ont plus qu'un point de retard sur West Ham et deux sur Southampton. Ils devancent Tottenham à la différence de buts (+10 contre 0) après la difficile victoire des Spurs à Leicester (2-1).

Jusqu'à cette saison, Brendan Rodgers avait toujours perdu le jour du Boxing Day. Ce n'est plus le cas : Liverpool, désormais 9e, s'est imposé, dans la difficulté, à Burnley (1-0) grâce à son nouveau numéro 9 Raheem Sterling et retrouve un peu de couleurs.

Sports.fr

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine