Accéder au contenu principal

Xbox et Playstation piratés pendant les fêtes de Noël

Le Playstation Network, service de jeux en ligne de Sony, est inacessible depuis jeudi 25 décembre.
Le Playstation Network, service de jeux en ligne de Sony, est inacessible depuis jeudi 25 décembre. Stéphane de Sakutin, AFP

Des pirates ont attaqué, jeudi, les réseaux Xbox Live et PlayStation Network, rendant la connexion en ligne des consoles de jeux impossible pendant les fêtes de Noël. Vendredi soir, seulement un service sur deux était accessible.

PUBLICITÉ

Les gamers ont passé de bien mauvaises fêtes de Noël. Les services en ligne utilisés par les propriétaires de consoles de jeux PlayStation (Sony) et Xbox (Microsoft) ont été, en grande partie, inaccessibles au niveau mondial le jour et le lendemain de Noël.

Le service Xbox Live a été rétabli vendredi en milieu d'après-midi. En revanche, Playstation Network ne fonctionnait toujours pas vendredi soir.

De quel type d’attaque ont-ils été victimes ?

Microsoft et Sony ont été victimes d'une attaque par déni de service (Ddos) : des centaines de milliers de PC, mais aussi des smartphones et des tablettes, se sont connectés en même temps aux serveurs afin de les saturer.

Pour certains jeux des deux consoles, la connexion en ligne est obligatoire pour pouvoir jouer, faire des mises à jour ou acheter des jeux dématérialisés.

Une attaque annoncée il y a plus de deux semaines

L’attaque avait pourtant été annoncée à l’avance par le groupe de hackers Lizard Squad. Des pirates loin d’être inconnus pour Sony : ils avaient déjà hacké pendant quelques heures le serveur de l’entreprise japonaise le 8 décembre, rendant indisponible la connexion en ligne. Le groupe avait annoncé de nouvelles attaques pour les fêtes de Noël.

Vendredi, le collectif de hackers, qui n’a pas donné de précision sur les motivations de ces piratages, se félicitait sur sa page Twitter de son nombre d’abonnés grandissant. L'authenticité du compte reste toutefois difficile à vérifier.
 

Sur leur compte Twitter, les hackers de Lizard Square se félicitent de leur popularité avec ce piratage. @LizardSquad

Pourquoi ces piratages annoncés à l’avance ont-ils pu avoir lieu ?

Plusieurs experts sont restés sceptiques, vendredi, quant à la panne prolongée des serveurs de Xbox et Playstation. "Ces groupes sont habitués à ce genre d’attaque, je ne comprends pas pourquoi ils ne font pas plus pour se protéger", a expliqué à l'AFP Jean-François Beuze, président de la société experte dans le domaine des NTIC, Sifaris.

Le spécialiste évoque une possible "manœuvre"de Sony et Microsoft pour "médiatiser ces événements et inciter le gouvernement [américain] à faire un exemple en arrêtant les membres de Lizard Squad".

Lassée d’attendre, une personnalité bien connue des fans de jeux vidéo a même fait son apparition dans les négociations vendredi. Kim Dotcom, le fondateur de Mega – un service de stockage en ligne sécurisé - a offert à Lizard Squad des comptes premium gratuits, à la seule condition qu’ils laissent les serveurs du Xbox Live et du PlayStation Network tranquilles (voir le tweet de Kim Dotcom ci-dessous).
 

>>  À relire sur France 24 : Washington accuse la Corée du Nord d'voir mené l'attaque contre Sony

Plusieurs milliards de dollars de pertes ?

Officiellement, le groupe Lizard Squad a cessé ses attaques vendredi à 3 heures du matin, mais les réseaux restaient toujours perturbés vendredi soir sur le Playstation Network.

Pour Microsoft et Sony, qui a fait récemment l'objet d'une cyber-attaque sur sa filiale cinéma attribuée à la Corée du nord, les préjudices liés à ces piratages ne sont pas encore chiffrés.

En avril 2011, Sony avait été victime d’un hacking massif d’environ 100 millions de données personnelles de ses utilisateurs. La firme avait dû désactiver son réseau pendant trois semaines, et avait estimé ses pertes à plusieurs milliards de dollars.

Avec AFP

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.