Accéder au contenu principal

Loukachenko remanie le gouvernement biélorusse

Alexandre Loukachenko a demandé le 18 décembre que les transactions avec la Russie s'effectuent en dollars en raison du plongeon du rouble.
Alexandre Loukachenko a demandé le 18 décembre que les transactions avec la Russie s'effectuent en dollars en raison du plongeon du rouble. Maxim Shipenkov / Pool / AFP

La crise du rouble en Russie a contraint samedi le président biélorusse Alexandre Loukachenko à nommer un nouveau Premier ministre. Il s'est également séparé de plusieurs membres de son gouvernement ainsi que du gouverneur de la Banque centrale.

Publicité

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a nommé son chef de cabinet Andreï Kobiakov au poste de Premier ministre, en remplacement de Mikhail Myasnikovich, en fonction depuis décembre 2010. Il a également limogé plusieurs membres du gouvernement, parmi lesquels les ministres de l’Économie et de l’Industrie, ainsi que le gouverneur de la Banque centrale, rapporte, samedi 27 décembre, son service de presse.

>> À lire aussi sur France 24, notre webdoc : "Biélorussie : les bonnes affaires
du réseau Loukachenko"

Ce remaniement, d'une ampleur sans précédent depuis 2010, avait été précédé de mesures protectionnistes dues à la crise du rouble en Russie, principal partenaire commercial et allié de Minsk. Sans être véritablement lié à la devise russe, le rouble biélorusse est sensible aux secousses de l’économie de Moscou frappée par les sanctions occidentales et la chute des prix de pétrole.

"Le pays a besoin des réformes économiques profondes. Mais au lieu de les entreprendre, Loukachenko ne fait que permuter les vieux cadres", a déclaré à l'AFP un analyste politique indépendant, Alexeï Korol. Le président "ne va pas se mettre aux réformes, parce qu'à la fin des fins, elles vont aboutir à la chute de son régime autoritaire", a encore estimé le consultant.

>> À voir sur France 24 : "Sanctions occidentales : 'La Russie sortira renforcée', assure Sergueï Lavrov"

Il y a quelques mois, le président, au pouvoir depuis 1994, autrefois qualifié par les États-Unis de "dernier dictateur d'Europe", avait annoncé qu'il changerait de gouvernement si ses objectifs économiques n'étaient pas atteints.

Transactions en dollars

La chute du rouble en décembre a provoqué une vraie panique en Biélorussie, dont les habitants ont commencé à acheter massivement des dollars pour s'assurer au moins une petite stabilité financière. Face à ce mouvement, la banque centrale biélorusse a imposé une taxe "temporaire" de 30 % sur tous les achats de devises étrangères.

Le 18 décembre, Alexandre Loukachenko a demandé que les transactions avec la Russie s'effectuent en dollars en raison du plongeon du rouble, qui a perdu 40 % face à la monnaie américaine du fait des sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne.
La Biélorussie effectuait jusqu'alors 92 % de ses transactions en roubles.

Avec AFP et Reuters
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.