CAMEROUN

L'armée camerounaise bombarde pour la première fois Boko Haram

 Militaire camerounais déployé à Dabanga, dans le nord du Cameroun, en juin 2014, pour renforcer la lutte contre Boko Haram.
Militaire camerounais déployé à Dabanga, dans le nord du Cameroun, en juin 2014, pour renforcer la lutte contre Boko Haram. Reinnier Kaze, AFP

L'armée camerounaise a engagé pour la première fois dimanche son aviation pour bombarder des combattants du groupe islamiste nigérian Boko Haram. "Une nouvelle gradation de la riposte camerounaise", a indiqué le gouvernement.

Publicité

L'aviation camerounaise a frappé pour la première fois des combattants du groupe islamiste nigérian Boko Haram. Ce dernier avait pris un camp militaire dans la région de l'Extrême-Nord du Cameroun, frontalière du Nigeria.

>> À voir sur France 24 : "Face à Boko Haram, la réaction du gouvernement nigérian 'est inadéquate'"

"Tôt ce matin du 28 décembre, une escouade (d'islamistes de Boko Haram) a donné l'assaut sur le camp d'Assighasia tenu par des forces de défenses camerounaises qui ont dû reculer après avoir tenté de défendre leur position", selon un communiqué du gouvernement camerounais, publié dimanche en fin de journée par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary.

"Sur très hautes instructions du président de la République (Paul Biya) l'aviation de chasse camerounaise est entrée en action pour la première fois depuis le début de ce conflit. Après deux passages et un feu nourri de ses vecteurs de combats, les assaillants ont déguerpi du camp d'Assighasia en territoire camerounais, perdant plusieurs combattants", ajoute le communiqué.

Le texte précise que "l'entrée en action de notre aviation dans ce conflit constitue une nouvelle gradation de la riposte camerounaise face à la multiplication (...) des attaques ennemies venues du groupe terroriste Boko Haram".

>> À lire sur France 24 : "Offensive meurtrière de Boko Haram dans le nord du Cameroun"

Les insurgés, qui lancent régulièrement des attaques dans cette zone, massacrant des civils et effectuant des razzias dans les villages, n'hésitent plus désormais à attaquer directement l'armée camerounaise.

Depuis plusieurs mois, les islamistes multiplient les incursions dans l'extrême-nord du Cameroun, le long de la frontière avec le Nigeria. L'armée camerounaise affirme avoir tué environ un millier de combattants nigérians.

>> À lire sur France 24 : "Le 'califat' de Boko Haram, 'un simple coup médiatique'"

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine