Accéder au contenu principal
CATASTROPHE AÉRIENNE

L'avion d'AirAsia "probablement au fond de la mer"

Des proches de passagers du vol de la compagnie aérienne  AirAsia, à l'aéroport de Surabaya (île de Java), le 29 décembre 2014.
Des proches de passagers du vol de la compagnie aérienne AirAsia, à l'aéroport de Surabaya (île de Java), le 29 décembre 2014. Juni Kriswanto, AFP
3 min

L'avion d'AirAsia, parti d'Indonésie pour Singapour dimanche avec 162 personnes à bord, est probablement "au fond de la mer" de Java, ont indiqué lundi les autorités. La Chine a proposé son aide lundi pour aider aux recherches.

Publicité

Il y a peu de chances de retrouver des survivants de l'Airbus A320-200 d'AirAsia, d'après le chef de l'agence nationale indonésienne de recherches et de secours. "Compte tenu des informations en notre possession et de l'évaluation selon laquelle le lieu supposé du crash est dans la mer, l'hypothèse est que l'avion est au fond de la mer. C'est une impression préliminaire qui peut se développer avec les évaluations du résultat des recherches", a déclaré Bambang Soelistyo, le lundi 29 décembre, lors d'une conférence de presse.

>> À lire sur France 24 : "Qui est Tony Fernandes, leader de l’aviation low cost en Asie ?"

L'Airbus A320-200 d'AirAsia, une compagnie low cost malaisienne, a disparu dimanche peu après son décollage de Surabaya, dans l'est de l'île de Java, sans laisser de trace, alors qu'il rencontrait de mauvaises conditions météorologiques

Bambang Soelistyo a ajouté que l'Indonésie n'avait pas "les outils" requis, tels des sous-marins nécessaires pour retirer un avion du fond de la mer, mais que le pays ferait appel à d'autres États si besoin.

"Compte tenu de notre manque de technologie, j'ai travaillé en coordination avec notre ministre des Affaires étrangères pour pouvoir emprunter (des moyens) à d'autres pays qui ont proposé de l'aide. Il s'agit du Royaume-Uni, de la France et des États-Unis", a-t-il dit.

Les États-Unis ont confirmé, plus tard dans la journée, que l'Indonésie leur avait officiellement demandé de l'aide. "Nous avons reçu aujourd'hui une demande d'assistance pour localiser l'avion et nous l'examinons pour savoir comment y répondre au mieux", a indiqué un porte-parole de la diplomatie américaine.

Pékin offre des moyens nautiques et aériens

Ce responsable n'a pas donné plus de détails sur la forme que prendrait cette aide - militaire ou autre - ni quand les États-Unis répondront à l'Indonésie. Il a également confirmé qu'il n'y avait aucun Américain à bord de l'Airbus A320-200.

De son côté, Pékin a également proposé lundi à Jakarta de fournir des moyens nautiques et aériens pour aider aux recherches. En Chine, le souvenir de la disparition, le 8 mars 2014, d'un Boeing 777 de la Malaysia Airlines reliant Kuala Lumpur à Pékin avec 239 personnes à bord - dont les deux tiers de Chinois - reste très vif. Le mystère de cette disparition du vol MH370 demeure à ce jour non résolu.

Les opérations de recherches de l'avion en mer de Java ont repris lundi matin après avoir été interrompues dimanche soir à la tombée de la nuit.

Singapour, la Malaisie et l'Australie ont dépêché des avions et bateaux pour assister l'Indonésie dans ces opérations centrées sur la mer de Java.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.