ÉTATS-UNIS

Un enfant de deux ans tue sa mère avec une arme à feu dans l'Idaho

Un supermarché Walmart
Un supermarché Walmart Scott Olson, AFP

Une nouvelle tragédie relance le débat sur le port d'armes aux États-Unis. Mardi, un garçon âgé de deux ans a accidentellement tué sa mère avec l'arme à feu qu'elle détenait dans son sac, alors qu'ils faisaient leurs courses en famille.

Publicité

Aux États-Unis, un jeune garçon de deux ans a accidentellement tué sa mère dans un supermarché Walmart à Hayden, dans l’Idaho, après s’être emparé du pistolet qu’elle transportait dans son sac à main, mardi 30 décembre. Veronica Rutledge, 29 ans, faisait ses courses en compagnie de ses enfants et d'autres membres de sa famille, lorsque le drame s’est produit.

"Son enfant était assis sur le siège du chariot" de courses et a attrapé "l'arme de la victime qui était dissimulée dans son sac à main et l'a déchargée, touchant la victime", a expliqué dans un communiqué le shérif du comté de Kootenai, Ben Wolfinger.

"Arrivés sur les lieux, les policiers ont trouvé une femme de 29 ans vraisemblablement décédée de blessures par balles", a-t-il précisé.

Des incidents récurrents

Cette région rurale des États-Unis possède le plus fort pourcentage d'habitants propriétaires d'armes à feu. La jeune mère de famille, en vacances, détenait un permis de port d'arme dissimulée, l'autorisant à porter légalement un pistolet, a précisé la police locale.

"Quand vous avez le droit de porter une arme dissimulée, vous devez être en mesure de la protéger pour votre sécurité", a néanmoins souligné le lieutenant de police Stuart Miller lors d'un point presse retransmis par des télévisions locales. "Il faut se montrer responsable et dans ce cas-ci malheureusement, j'imagine que toutes les mesures de précaution n'ont pas été prises".

Ce type d’incidents mortels avec des armes à feu intervient très régulièrement dans le pays. Au mois d'août, une fillette de neuf ans avait ainsi tué, en Arizona, par accident, son professeur de tir avec une mitraillette dont elle a perdu le contrôle.

Le lobby Brady Campaign, qui milite en faveur du contrôle des armes à feu, estime que 300 millions d'armes à feu sont en circulation aux États-Unis, soit près d'une arme par habitant. En 2011, 2 703 jeunes, âgés de moins de 19 ans, ont été tués au moyen d'armes à feu aux États-Unis. Il existe toutefois peu d'informations sur le nombre de jeunes impliqués dans des tirs accidentels ayant provoqué des blessures ou la mort.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine