Accéder au contenu principal
GRÈCE

Le Parlement grec annonce sa dissolution

Le parlement grec, le 29 décembre 2014.
Le parlement grec, le 29 décembre 2014. Aris Messinis, AFP
1 min

Deux jours après l'échec des députés grecs à élire un nouveau président de la République à l'issue d'un troisième tour, le Parlement a annoncé, comme prévu, sa dissolution. Des élections législatives anticipées se tiendront le 25 janvier.

Publicité

Suite au refus d'une partie des députés d’élire Stavros Dimas, soutenu par le Premier ministre Antonis Samaras, à la présidence de la République, le Parlement grec a annoncé mercredi 31 décembre sa dissolution.

L'organisation d'élections législatives anticipées a également été confirmée pour le 25 janvier prochain. Les nouveaux députés entreront en fonction le 5 février.

À trois semaines de ce vote, le parti de la gauche radicale Syriza est en tête dans les intentions de vote avec, selon un sondage Alco publié samedi, 28,3 % contre 25 % pour Nouvelle démocratie, le mouvement de centre-droit d'Antonis Samaras.

Le scrutin s’annonce toutefois incertain entre ces deux partis au coude à coude. En cas de victoire, la Nouvelle démocratie du Premier ministre conservateur Antonis Samaras et Syriza d'Alexis Tsipras auront des difficultés à trouver des partenaires pour former un gouvernement de coalition.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.