Des candidats FN rattrapés par les réseaux sociaux

Les dirigeants du FN répètent à qui veut bien l'entendre que le parti est "dédiabolisé". Mais, à un mois des élections départementales, sur les réseaux sociaux, certains candidats sont rattrapés par des propos résolument racistes, antisémites ou homophobes. François Hollande est critiqué, jusque dans les rangs du PS, pour avoir utilisé la formule "Français de souche", lors de son discours au dîner du CRIF. Enfin, le dessinateur algérien Ali Dilem rejoint l'équipe de Charlie Hebdo.