Accéder au contenu principal
Focus

La Belgique face à ses "returnees" de Syrie

Capture d'écran France 24
Par : Joao LEITE | Kattalin LANDABURU
1 mn

La Belgique est le pays qui affiche le plus fort taux de citoyens partis faire le jihad en Syrie, proportionnellement à sa population. C'est en Flandres, où les nationalistes dominent le paysage politique, qu'ils sont le plus nombreux. Face à ce phénomène, les autorités sont déroutées et légitiment une approche répressive envers ceux qui reviennent par la crainte de nouveaux attentats, comme celui du musée juif de Bruxelles.

Publicité

On les appelle les "returnees" de Syrie. Ces jeunes Belges qui sont rentrés après être partis faire le jihad. Face à ce phénomène, les autorités belges ne savent que faire. Pour combler ce vide, plusieurs initiatives, promues au sein de la société civile, ont récemment vu le jour.

Rencontre avec deux d'entre elles, qui prônent essentiellement la prévention et le dialogue, et disposent d’un soutien discret mais réel des autorités publiques.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.