UNION EUROPEENNE

La Lituanie entre dans la zone euro, un rempart face à la Russie

Le ministre des Finances de la Lituanie tient un billet en euro, le 1er janvier 2015.
Le ministre des Finances de la Lituanie tient un billet en euro, le 1er janvier 2015. Petras Malukas, AFP

En ce 1er janvier 2015, la Lituanie est devenue le 19e pays de la zone euro. Grâce à cette monnaie commune, le pays balte espère s'ancrer un peu plus dans le camp européen, alors que la Russie renforce sa présence militaire dans la région.

Publicité

La Lituanie a officiellement intégré, jeudi 1er janvier 2015, la zone euro. Première république soviétique à avoir déclaré son indépendance en 1990, la Lituanie est le dernier des trois pays baltes à adopter la monnaie unique.

Avec l’adoption de la monnaie commune, le pays y voit "un symbole d'une plus grande intégration économique et politique avec l'Occident", selon la présidente Dalia Grybauskaite. "Cela marque symboliquement l'étape finale de notre intégration dans l'Union européenne, et représente notre sécurité, non seulement économique mais aussi politique", a-t-elle affirmé dans une déclaration.

> > À voir sur France 24 : La Lituanie rejoint la zone euro, un rempart contre Moscou

En devenant le 19e membre de la zone euro, la Lituanie espère avant tout bénéficier d'une augmentation de ses échanges commerciaux et d'une diminution de ses coûts de financement. Sur le plan strictement économique et en dépit des tensions, la Lituanie affiche une note de crédit en catégorie "investment grade", la plus prisée des investisseurs. L'agence Fitch table ainsi sur une croissance de 3 % à 5 % en 2015, au moins trois fois supérieure à celle attendue dans l'ensemble de la zone euro.

L'économie lituanienne devrait ainsi poursuivre sa reprise après avoir fortement souffert de la crise : en 2009, le produit intérieur brut (PIB) du pays s'était effondré de 15 %.

Contrer l’influence de la Russie

Cette intégration revêt aussi une signification géopolitique: en optant pour l'euro, la Lituanie se place encore plus clairement dans la sphère d'influence occidentale. Le rôle de la Russie dans la crise ukrainienne a en effet ravivé les craintes dans les pays baltes des velléités impérialistes du Kremlin.

En décembre, Moscou a procédé en décembre à des manœuvres militaires dans l'enclave de Kaliningrad, frontalière de la Lituanie, mobilisant pour l'occasion 9 000 soldats et 55 bâtiments.

Pour autant, la monnaie unique ne fait pas l'unanimité dans le pays puisque, selon des sondages, la moitié des trois millions de Lituaniens ne sont pas convaincus par l'abandon du litas, la monnaie nationale.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine