CUBA

Reportage : les Cubains peinent toujours à obtenir des visas américains

Capture d'écran France 24

Malgré le rétablissement des relations entre La Havane et Washington, l'obtention d'un visa américain reste difficile pour les Cubains. Mais l'ouverture annoncée d'une ambassade des États-Unis à Cuba ravive les espoirs. Reportage.

Publicité

La scène se répète tous les jours. Pendant des heures, de nombreux Cubains attendent un de leurs proches qui a obtenu un rendez-vous au Bureau des intérêts américains.

Située dans l’enceinte de l'ambassade de Suisse à La Havane, cette unique représentation de Washington à Cuba délivre les visas pour les États-Unis.

"Depuis deux ans, les Cubains n'ont plus besoin d'autorisation du gouvernement pour voyager. Mais peu de pays acceptent de les recevoir", déplore une habitante de La Havane.

"Les autres pays ont peur que nous restions chez eux si nous venons. Mais ce n'est plus le cas. Maintenant, on est libres de partir et de revenir", commente une autre.

>> À voir dans Une semaine dans le monde : "États-Unis-Cuba : un rapprochement historique"

Les États-Unis délivrent environ 20 000 visas par an aux Cubains. Souvent pour visiter un parent exilé. Chaque jour, des centaines de personnes postulent sans être sûrs que leur demande soit acceptée.

Malgré le rétablissement des relations entre les deux pays, la libre circulation n’est pas pour demain. Les Cubains devront toujours demander des visas pour se rendre aux États-Unis mais dans une ambassade.

Une représentation américaine permanente doit ouvrir prochainement à La Havane. C’est l’une des grandes mesures annoncées, le 17 décembre, par le président américain Barack Obama.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine