INDONÉSIE

AirAsia : des enquêteurs français prennent part aux recherches

Des enquêteurs sont venus de France et de Singapour pour prêter main forte aux autorités indonésiennes dans les recherches de l'épave.
Des enquêteurs sont venus de France et de Singapour pour prêter main forte aux autorités indonésiennes dans les recherches de l'épave. Adek Berry, AFP

Les recherches de l'épave et des boîtes noires de l'avion d'AirAsia, qui s'est abîmé en mer de Java, en Indonésie, se concentraient, vendredi, dans les fonds marins. Des enquêteurs français ont pris part aux opérations.

Publicité

Des enquêteurs français ont pris part, vendredi 2 janvier, aux recherches de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java, au large de l'île de Bornéo. Les recherches de l'appareil, qui se trouverait à une profondeur de 25 à 32 mètres, se concentrent désormais dans les fonds marins.

Membres du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) pour la sécurité de l'aviation civile, ces nouveaux enquêteurs sont équipés d'hydrophones pour détecter des signaux permettant de retrouver les boîtes noires de l'Airbus A320-200, cruciales pour déterminer les causes de la catastrophe aérienne. Des enquêteurs venus de Singapour participent également aux investigations sous-marines.

Le directeur des opérations de recherches et de secours, Bambang Soelistyo, a souligné "deux tâches prioritaires" pour les équipes de plusieurs pays engagées dans ces recherches. "La première consiste à localiser la plus grande partie de l'avion. La seconde tâche, c'est de trouver l'emplacement des boîtes noires", a-t-il dit.

Quarante plongeurs, parmi lesquels 20 experts des fonds marins, sont également arrivés de Russie vendredi, ainsi que deux avions, dont un amphibie, a déclaré le directeur du Comité national indonésien de sécurité des transports (KNKT), Tatang Kurniadi.

Confusion autour de certaines découvertes

Alors que le mauvais temps a freiné, ces jours derniers, les recherches des victimes et de l'épave, deux avions de surveillance sud-coréens ont repéré six corps, a déclaré un porte-parole de l'armée de l'air indonésienne. Trente corps au total ont été repêchés jusqu'ici.

"Nous avons trouvé des parties de l'avion qui pourraient être une partie d'une aile ou de l'intérieur de l'appareil", a déclaré un responsable à la chaîne de télévision indonésienne MetroTV, en montrant une structure en bois blanche d'1,5 mètre sur 1 mètre.

Mais une autre structure en métal découverte dans la zone s'est révélée être une fausse piste, a-t-il ajouté, précisant qu'elle provenait peut-être d'un bateau qui a coulé en mer de Java.

Des dizaines d'épaves de bateaux, à la fois modernes et datant de la Deuxième guerre mondiale, gisent au fond de la mer de Java, qui fut le théâtre d'une des principales batailles de la campagne du Pacifique, lors de l'invasion de la marine japonaise qui infligea une défaite aux marines alliées au début des années 1940.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine