Accéder au contenu principal
ROYAUME-UNI

L'infirmière britannique contaminée par Ebola se trouve dans un état critique

Pauline Cafferkey a été placée à l'isolement au Royal Free Hospital, à Londres.
Pauline Cafferkey a été placée à l'isolement au Royal Free Hospital, à Londres. Leon Neal, AFP
3 mn

Une semaine après son retour de Sierra Leone, l’infirmière britannique atteinte par le virus Ebola, et placée à l’isolement à Londres, est dans un état critique, selon le Royal Free Hospital. La patiente recevait un traitement antiviral expérimental.

Publicité

Pauline Cafferkey, l'infirmière britannique contaminée par le virus Ebola et placée en isolement depuis quatre jours dans un hôpital de Londres "est désormais dans un état critique", a annoncé, samedi 3 janvier, le Royal Free Hospital.

L'hôpital "a le regret d'annoncer que l'état de la patiente s'est progressivement détérioré au cours des deux derniers jours", ont indiqué, dans un communiqué, les médecins.

"Mes pensées et mes prières vont à Pauline Cafferkey qui se retrouve dans un état critique avec Ebola", a réagi le Premier ministre britannique David Cameron sur Twitter. La Premier ministre écossaise, Nicola Sturgeon, a également apporté son soutien à l'infirmière, qui travaille en Écosse.

Pénurie de ZMapp, un médicament expérimental

La patiente recevait ces derniers jours un traitement antiviral expérimental et du plasma sanguin prélevé sur une personne ayant survécu à la maladie. L'hôpital n'a cependant pas réussi à se procurer le médicament expérimental ZMapp, administré à plusieurs personnes infectées par le virus Ebola cette année, mais qui n'est "plus disponible dans le monde actuellement".

>> À lire sur France 24 : "La Sierra Leone coupée en deux pour freiner l'épidémie"

"Pauline est assise sous la tente, elle lit, mange un peu et est en communication avec sa famille. Les prochains jours vont être décisifs. Son état pourrait empirer", avait prévenu, mercredi, le docteur Michael Jacobs, spécialiste des maladies infectieuses au Royal Free Hospital.

Pauline Cafferkey, 39 ans, travaillait pour l'ONG Save the Children au centre médical britannique de Kerry Town, en Sierra Leone, avant de rentrer au Royaume-Uni dimanche soir. Elle a été testée positive lundi à Glasgow, en Écosse, après s'être sentie fiévreuse pendant la nuit et a ensuite été transférée tôt mardi matin vers le Royal Free Hospital.

Les autorités de santé britanniques ont par ailleurs annoncé vendredi avoir retrouvé la trace de l'ensemble des 71 passagers du vol entre Londres et Glasgow, dernière étape du voyage de l'infirmière.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.