RELIGION

Une vague d'actes islamophobes frappe la Suède

Des policiers suèdois en factions devant une mosquée (archives).
Des policiers suèdois en factions devant une mosquée (archives). Anders Wiklund / TT / AFP

Plusieurs manifestations ont été organisées vendredi en Suède pour dénoncer les attaques ayant récemment visé la communauté musulmane. Trois mosquées ont été prises pour cible en moins de dix jours.

Publicité

Plus de mille personnes ont manifesté, vendredi 2 janvier, dans plusieurs villes de Suède contre l'islamophobie, après une série d’attaques contre des mosquées du pays. La dernière en date a visé un édifice à Uppsala (est), dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

>> À voir sur France 24 : "Les limites de la politique de la "porte ouverte"'

Quelques jours plus tôt, le 29 décembre, un incendie manifestement criminel avait endommagé une mosquée à Eslöv (sud). Le jour de Noël, un autre incendie, dont l'origine reste à déterminer, avait fait cinq blessés parmi 70 musulmans réunis dans la mosquée d'Eskilstuna (centre).

Alors que les auteurs de ces attaques sont activement recherchés, les autorités se sont dites indignées par ces agissements xénophobes. "En Suède, personne ne devrait avoir peur de pratiquer sa religion", a récemment déclaré le Premier ministre suédois Stefan Löfven, ajoutant que le gouvernement mettrait à disposition des financements supplémentaires pour renforcer la sécurité autour des lieux de culte.

De son côté, la ministre de la Culture et de la Démocratie Alice Bah Kuhnke, qui a participé à une manifestation contre l’islamophobie à Stockholm, a dénoncé les auteurs de ces actes qui veulent "intimider et rabaisser" leurs concitoyens.

La Suède réputée pour son accueil des réfugiés

Selon le magazine antiraciste "Expo", il y a eu au moins une douzaine d'attaques contre des mosquées en 2014 en Suède, voire plus, la majorité n'ayant pas été signalée puisque toutes sortes d’atteintes, comme les graffitis, ne font pas systématiquement l'objet d'une plainte. En novembre, une enquête gouvernementale révélait que deux tiers des associations musulmanes affirmaient avoir souffert d'actes de vandalisme.

>> sur France 24 : "Les Suédoises mobilisées contre les agressions islamophobes"

Cette vague d’attaques intervient alors que le débat autour de l'immigration et de l'intégration des étrangers s'intensifie dans ce pays nordique. La Suède est traditionnellement tolérante et réputée pour son accueil des réfugiés, et ce, alors que l'extrême droite est devenue en septembre la troisième force au Parlement. Le pays devrait recevoir plus de 100 000 demandes d'asile cette année, un record.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine