INDE

Une touriste japonaise violée pendant 3 semaines par ses ravisseurs en Inde

Manifestation en Inde contre les violences sexuelles le 3 janvier 2014.
Manifestation en Inde contre les violences sexuelles le 3 janvier 2014. Dibyangshu Sarkar, AFP file picture

La police indienne a annoncé dimanche l’arrestation de cinq hommes soupçonnés d’avoir enlevé et violé à répétition une touriste japonaise. La jeune femme a été retenue dans un sous-sol pendant près d’un mois par ses geôliers.

Publicité

L’Inde est de nouveau frappée par une sordide affaire de viol collectif. La police indienne a annoncé, dimanche 4 janvier, l’arrestation de cinq hommes soupçonnés d’extorsion de fonds et de viols à l’encontre d’une touriste japonaise.

La jeune femme de 22 ans a vécu un véritable enfer pendant plus de 3 semaines, durant lesquelles ses ravisseurs l’ont retenue de force dans le sous-sol d’une maison pour la violer à répétition. Le calvaire de la jeune japonaise a commencé peu après son arrivée à Calcutta, la capitale du Bengale occidental (est de l'Inde), le 20 novembre, a expliqué à l'AFP un haut responsable de la police.

Elle a alors rencontré trois hommes, dont l'un parlait le japonais. Ils l'ont persuadée de retirer l'équivalent de 1 200 dollars en argent liquide (1 000 euros) avant de l'accompagner jusqu'au sanctuaire religieux de Bodh Gaya, dans l'État voisin de Bihar. C'est là qu'elle a été livrée à deux frères, qui l'ont enfermée dans le sous-sol d'une maison isolée où elle a été violée à de multiples reprises pendant près d'un mois.

Les violeurs présumés étaient des guides touristiques

Les deux frères, employés comme guides touristiques, ont été arrêtés vendredi et transférés à Calcutta. Accusés de viols, ils ont comparu devant un tribunal samedi et ont été placés en détention provisoire jusqu'à la reprise de l'audience le 9 janvier. Les enquêteurs veulent en particulier que la victime participe à une séance d'identification.

Les trois autres hommes sont accusés pour leur part d'extorsion de fonds et d'avoir livré la victime à ses futurs violeurs présumés, a précisé le commissaire Pallab Kanti Ghosh.

"Nous avons arrêté trois personnes qui se sont liées d'amitié avec la victime à Calcutta. Elles ont été inculpées de complot en vue de la commission d'un enlèvement et de viols", a-t-il ajouté. "Ces hommes ont réussi à s'emparer de 76 000 roupies (1 200 dollars) et à la persuader de les accompagner jusqu'à Bodh Gaya dans leur voiture".

La jeune femme a finalement réussi à s'échapper et à gagner Varanasi, où elle a rencontré des touristes japonais qu'ils l'ont aidée à contacter le consulat du Japon à Calcutta. La date précise de la fin de son calvaire n'est pas connue mais la police a déclaré que la victime avait déposé plainte fin décembre.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine