AFGHANISTAN

Attentat contre la mission de police de l'UE à Kaboul

Des soldats afghans devant l'Eupol, à Kaboul, où un attentat a été perpétré le lundi 5 décembre.
Des soldats afghans devant l'Eupol, à Kaboul, où un attentat a été perpétré le lundi 5 décembre. Shah Marai, AFP

La mission européenne de police en Afghanistan (Eupol) a été visée lundi par un attentat suicide à Kaboul. Au moins une personne est morte dans cette première attaque de l'année 2015.

Publicité

Un attentat des Taliban visant la mission européenne de police en Afghanistan (Eupol), lundi à Kaboul, a fait un mort et cinq blessés parmi des civils afghans, quelques jours après la fin de la mission de combat de l'Otan, a-t-on appris de source policière.

"Nous pouvons confirmer [que lundi matin], un véhicule de l'Eupol a été impliqué dans un attentat suicide par un kamikaze en voiture", a indiqué Eupol dans un communiqué affirmant qu'aucun membre de la mission n'avait été tué.

Les Taliban ont revendiqué l'attentat via le compte Twitter de leur porte-parole Zabihullah Mujahid.

Le deuxième attentat contre ce quartier en deux mois

Fin novembre, un attentat similaire, dans le même quartier de Kaboul, également perpétré par les insurgés taliban contre un véhicule diplomatique, avait causé la mort de six personnes, dont un Britannique membre de l'équipe de sécurité de l'ambassade.

Kaboul a été le théâtre d'une longue série d'attentats à l'approche de la date du retrait des troupes de combat de l'Otan fin 2014. Ces attaques avaient visé notamment le centre culturel français, des maisons abritant des ressortissants étrangers, ainsi que des cibles représentant le gouvernement afghan.

>> À revoir sur France 24 : Les derniers soldats français quittent l'Afghanistan

La mission de combat de l'Otan a pris fin au 31 décembre et une nouvelle mission de l'Alliance atlantique baptisée "Soutien résolu" a commencé au 1er janvier pour appuyer et former l'armée afghane.

12 500 soldats de l’Otan restent en 2015 sur le sol afghan, principalement pour des missions de formation, et 4500 soldats étrangers, en grande majorité américains, assurent différentes activités, notamment liées au contreterrorisme.

Les effectifs américains doivent être normalement réduits de moitié en 2016, mais le président afghan Ashraf Ghani a réclamé une prolongation de l’implication de ces troupes.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine