SYNDICATS

Thierry Lepaon met son sort entre les mains du "parlement" de la CGT

La Commission exécutive de la CGT est réunie à huis clos pour des débats qui doivent durer deux jours.
La Commission exécutive de la CGT est réunie à huis clos pour des débats qui doivent durer deux jours. Thomas Samson, AFP

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, empêtré dans des affaires liées à ses dépenses, a fait un pas vers la sortie mardi en remettant son mandat à la disposition du "parlement" du syndicat.

Publicité

Les membres du bureau confédéral (direction resserrée) de la CGT, incluant le numéro un Thierry Lepaon, ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du Comité confédéral national (CCN, "parlement" de la centrale) le 13 janvier, mais cela n'équivaut pas à une démission, a appris l’AFP, mardi 6 janvier, auprès de la CGT.

Lors de leur réunion lundi soir, les neuf membres du bureau - le dixième administrateur-trésorier, Eric Lafont, ayant déjà démissionné- ont décidé de remettre leur mandat à la disposition du CCN. Celui-ci pourrait alors les rejeter ou les reconduire, a-t-on indiqué.

>> À lire sur France 24 : "La CGT rénove à grands frais l'appartement de son secrétaire général"

Le secrétaire général Thierry Lepaon a annoncé mardi en fin d'après-midi devant la Commission exécutive, direction élargie de la centrale réunie depuis le matin, que "les membres du bureau, y compris lui-même, ont décidé de mettre à disposition leur mandat au CCN, ce qui ne veut pas dire qu'ils démissionnent", a précisé la CGT. Cette décision "doit être votée" par la Commission exécutive, dont la réunion se poursuivra mercredi, a-t-on ajouté.

La Commission exécutive de 56 membres est réunie à huis clos pour des débats qui doivent durer deux jours, avec au menu le sort du numéro un, empêtré dans des affaires liées à ses dépenses aux frais du syndicat.

De nombreuses voix se sont élevées à la CGT pour demander sa démission, notamment celle de l'ex-dirigeant Louis Viannet.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine