Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Cellou Dalein Diallo chef de l'opposition est l'invité du Journal de l'Afrique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Royaume-Uni - Brexit : Quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'avenir incertain de la démocratie libérale

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans le nord, sur la route de l’Art déco

En savoir plus

TECH 24

Audrey Tang, la hackeuse taïwanaise devenue ministre

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : "Nouvelle droite", vieilles idées ?

En savoir plus

Afrique

Le Premier ministre malien démissionne, sur décision du président

© Fabien Offner, AFP | Le désormais ancien Premier ministre du Mali, Moussa Mara.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/01/2015

Le Premier ministre malien Moussa Mara a démissionné de son poste, jeudi. Modibo Keïta, l’actuel représentant aux négociations de paix avec les groupes rebelles a été désigné par le président comme son remplaçant.

Le président du Mali Ibrahim Boubacar Keïta a nommé, jeudi 8 janvier, Modibo Keïta Premier ministre, en remplacement de Moussa Mara contraint de démissionner, selon deux décrets du chef de l'État. Modibo Keïta, représentant aux négociations de paix avec les groupes rebelles, avait déjà brièvement occupé ce poste en 2002.

"Le président de la République a voulu donner un nouveau souffle à son quinquennat, et il a estimé qu'il fallait un autre homme", a indiqué un proche collaborateur du chef de l'État.

De son côté, un proche collaborateur de Moussa Mara a affirmé, sous le couvert de l'anonymat, que celui-ci "aurait voulu poursuivre, mais ce n'est pas lui qui décide". "Le président a souhaité changer de chef de gouvernement. Le Premier ministre a donc remis sa démission au président", a-t-il dit.

Les deux décrets, portant sur la démission de Moussa Mara, en fonctions depuis avril 2014, et sur la nomination de Modibo Keïta, ont été lus dans une déclaration du secrétaire général de la présidence diffusée à la télévision publique.

Moussa Mara avait été nommé pour relancer la réconciliation nationale en panne, en remplacement d'Oumar Tatam Ly, qui fut Premier ministre pendant un peu plus de sept mois. Modibo Keïta, lui, avait été nommé en avril 2014 "haut représentant" du président pour les pourparlers de paix lancés en juillet à Alger entre le gouvernement et les groupes armés du nord du pays.

Ce nouveau changement de gouvernement intervient alors que les pourparlers avec les groupes rebelles sont censés aboutir à un accord en janvier, et que les attaques jihadistes se multiplient depuis plusieurs mois.

Avec AFP

Première publication : 08/01/2015

  • SAHEL

    Mali : un haut responsable jihadiste tué par l'armée française

    En savoir plus

  • EXCLUSIF

    Libération de Lazarevic : ses propres ravisseurs comme monnaie d’échange ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)