Dans la presse

"Je suis Charlie"

France 24

Au menu de cette revue de presse française et internationale, jeudi 8 janvier, les réactions des médias à travers le monde à la suite de l’attentat contre "Charlie Hebdo".

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
A la une de la presse, jeudi matin, l’émotion, l’indignation et la révolte, après l’attentat à "Charlie Hebdo".
 
"Nous somme tous Charlie", titre "Libération", qui avait accueilli ses confrères, ses frères de "Charlie Hebdo" quand leur rédaction avait déjà été la cible d’un premier attentat, en 2011. "Libé" qui promet que "Charlie vivra". "Ils ont raté leur coup. En tuant nos amis, ils nous ont meurtris, mais ils nous ont fortifiés".
 
"Charlie Hebdo" pris pour cible, "c’est la liberté qu’on assassine", accuse "l’Humanité", pour qui "ce terrible drame et ces vies volées" [...] "nous commandent de défendre pied à pied les valeurs de liberté, de tolérance, de fraternité et d’égalité".
 
"La liberté assassinée", titre "Le Figaro", qui parle d’une "guerre, menée non par des soldats mais par des assassins de l’ombre, des tueurs méthodiques et organisés, dont la tranquille sauvagerie glace le sang".
 
À la une du "Parisien", l’image de dizaines de milliers de Français. Brandissant des pancartes "Je suis Charlie", ils sont descendus dans la rue pour dire qu’"ils" ne tueront pas la liberté.
 
"La France est meurtrie", titre "La Croix", qui appelle les Français à la "cohésion" : "S’attaquer aux médias, à la liberté d’informer, c’est refuser une société de débat, d’insolence et de pluralisme, c’est s’attaquer aux fondements de la démocratie".
 
"Cher Cabu, nous ne nous connaissions pas très bien. Nous nous étions juste croisés quelques fois", écrit "L’Opinion". "Cher Cabu, cher Bernard, et vous tous qui avez été exécutés, nous savons bien que, au-delà de vos personnes, de vos talents, c’est l’ensemble du monde des médias que ces fous ont visé".
 
Jeudi matin, quand les Français iront prendre leur train, monteront dans le métro, s’accouderont au comptoir pour boire un café, ils trouveront un mot, un seul, à la une du gratuit "20 minutes" : "Barbarie".
 
Une émotion, une indignation, partagées par les journaux du monde entier. "Non" titrent simplement d’entre eux – "non" à la "terreur", ce mot qui revient aussi souvent, ce matin, que le mot "liberté". Cabu, Charb, Wolinski et les autres, ils sont "morts de rire", ou plutôt du rire, titre le quotidien belge "Le Soir".
 
Le journal libanais "L’Orient Le Jour", qui évoque un "11-Septembre de la pensée libre en France" écrit : "Paix à leur âme, leur mort nous bouleverse; elle nous rallie derrière cette belle exception culturelle française qui accepte que toute vérité soit bonne à dire tant qu’elle est dite avec intelligence et courage, tant qu’elle permet d’approfondir les réflexions et les débats".
 
"Je suis Charlie", titre "Der Berliner Morgenpost", en évoquant un élan de solidarité mondiale envers Charlie, envers la France. "Je suis Charlie", répète le journal norvégien "Aftenposten".  À l’image de toutes ces émotions qui nous traversent, il y a la tristesse, le deuil, et la colère. À la une de "The Independent", un geste… de défi.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine