NIGERIA

Au moins 16 morts dans un attentat-suicide au Nigeria

Capture d’écran d’une vidéo qui montre des habitants de Maiduguri après un attentat-suicide sur un marché, le 25 novembre 2014.
Capture d’écran d’une vidéo qui montre des habitants de Maiduguri après un attentat-suicide sur un marché, le 25 novembre 2014. TVC News, AFP

Au moins 16 personnes ont péri samedi lorsqu'une bombe fixée sur une fillette d'une dizaine d'années a explosé dans un marché bondé de Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria.

Publicité

Une bombe fixée sur une fillette d'une dizaine d'années a explosé, samedi 10 janvier, dans un marché bondé de Maiduguri, grande ville du nord-est du Nigeria, faisant au moins 16 morts et plus de 20 blessés, a annoncé la police locale.

"Les engins explosifs étaient attachés autour de son corps et la fille n'avait pas l'air d'avoir plus de dix ans", a déclaré un policier.

Selon les services de sécurité nigérians, la bombe a explosé à 12 h 15 (11 h 15 GMT). Seize corps au moins ont été dénombrés dans un hôpital en milieu d'après-midi, a déclaré à Reuters Zakariya Mohammed, membre d'une unité civile ayant aidé à transporter les blessés. Il a cité le chiffre de 27 blessés à l'hôpital médical de Borno et indiqué que d'autres personnes étaient transférées dans d'autres établissements.

Boko Haram multiplie le recours aux femmes et aux fillettes

Il n'y a pour l'instant aucune revendication. Cependant, depuis six ans et le début de son combat pour imposer un État islamique rigoriste au Nigeria, le groupe rebelle Boko Haram a multiplié le recours à des femmes et des fillettes pour mener des attentats.

Selon Ashiru Mustapha, membre d'un groupe local d'auto-défense cité par l'AFP, la bombe a explosé alors que l'enfant faisait l'objet d'une fouille à l'entrée du marché. Ce dernier doute qu'il s'agisse d'un acte délibéré de la fillette. "Elle avait une dizaine d'années et je doute fort qu'elle savait véritablement ce qui était fixé à son corps," a-t-il déclaré.

Cet attentat intervient une semaine après une attaque meurtrière de Boko Haram sur le village de pêcheurs de Baga dans l'État de Borno (nord), peut-être la plus sanglante de celles menées depuis six ans par le groupe islamiste.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine