FRANCE

Proche des frères Kouachi, la compagne de Coulibaly aurait quitté la France

Amedy Coulibaly a été tué vendredi 9 janvier mais sa compagne fait toujours l'objet d'un avis de recherche.
Amedy Coulibaly a été tué vendredi 9 janvier mais sa compagne fait toujours l'objet d'un avis de recherche. AFP

Au lendemain de la mort des frères Kouachi et d’Amedy Coulibaly, la compagne de ce dernier, Hayat Boumeddiene, est activement recherchée. Elle aurait quitté la France début janvier, selon différentes sources.

Publicité

Hayat Boumeddiene, la compagne du preneur d'otages de l'épicerie casher tué vendredi par la police, a quitté la France et se trouve en Turquie "depuis début janvier", a affirmé samedi 10 janvier à l’AFP une source policière. Et d'après une source proche du dossier citée par Reuters, la présumée terroriste aurait rejoint la Syrie le 8 janvier dernier.

Le 2 janvier, une femme correspondant à son signalement a pris un vol Madrid-Istanbul. Elle avait un billet d'avion pour un vol retour le 9 janvier mais elle n'a jamais embarqué, a précisé cette source. Les autorités turques ont signalé le passage de cette femme le 8 janvier à la frontière avec la Syrie, a-t-on appris de même source.

Soupçonnée d’être impliquée dans la fusillade de Montrouge, la jeune femme âgée de 26 ans fait l'objet d'un mandat de recherche de la police. L'avis de recherche émis par la France met en garde contre le fait qu'elle est susceptible d'être "armée et dangereuse".

Des liens entre Hayat Boumeddiene et l’épouse de Chérif Kouachi

Des liens "constants et soutenus" existaient entre les compagnes de Chérif Kouachi, l'un des auteurs de l'attaque de "Charlie Hebdo", et Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de la porte de Vincennes, a par ailleurs indiqué vendredi soir le procureur de Paris, François Molins.

Selon ce dernier, les frères Kouachi et Amedy Coulibaly étaient très liés, via leurs épouses, dont l’examen des téléphones a permis de déterminer qu’elles avaient échangé "plus de 500 appels sur l'année 2014", prouvant ainsi l’existence de "liens constants et soutenus entre les deux couples". L'épouse de Chérif Kouachi, Izzana Hamyd, est depuis mercredi en garde à vue.

L'enquête sur un projet d'évasion prêté en 2010 à Smaïn Aït Ali Belkacem, ancien du Groupe islamique armé algérien (GIA), condamné pour un attentat dans le RER à Paris en 1995, avait déjà permis d'établir qu'Amedy Coulibaly et Chérif Kouachi se connaissaient. Ils s'étaient rencontrés en détention.

>> À lire sur France 24 : "Chérif Kouachi et Amedy Coulibaly, des liens scellés en prison"

Vendredi soir, le procureur de Paris a annoncé la jonction des différentes enquêtes ouvertes depuis mercredi sur l'attaque de "Charlie Hebdo", la fusillade de Montrouge ou encore le siège à Dammartin-en-Goëles et la prise d'otage à Paris "compte tenu de l'entente qui semble avoir existé entre ces trois terroristes pour commettre leurs actions de manière coordonnée".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine