Accéder au contenu principal

Dans une vidéo, Amedy Coulibaly revendique l’attaque de Montrouge

Amedy Coulibaly apparaît dans une vidéo publiée à titre posthume, où il revendique l'attaque contre une policière au nom de l'EI.
Amedy Coulibaly apparaît dans une vidéo publiée à titre posthume, où il revendique l'attaque contre une policière au nom de l'EI. Capture d'écran

Dans une vidéo publiée sur internet, Amedy Coulibaly prête allégeance à l’organisation de l'État islamique et revendique l’attentat de Montrouge.

PUBLICITÉ

Amedy Coulibaly a revendiqué l'attaque qui a coûté la vie à une policière jeudi à Montrouge, en se réclamant de l'organisation de l'État islamique, dans une vidéo postée dimanche sur internet.

Cet homme, s'exprimant face à la caméra, dit être "sorti contre la police", tandis qu'un texte incrusté dans le montage l'identifie comme Amedy Coulibaly et précise qu'il a notamment tué une policière à Montrouge et aussi commis vendredi l'attaque de la supérette casher de l'est de Paris.

Un texte lui attribue également l’explosion d’une charge explosive installée dans le réservoir d’une voiture, sans plus de précision.

L’homme fait également référence aux frères Kouachi, auteurs de l’attentant contre le journal satirique "Charlie Hebdo"."On arrive à se synchroniser pour sortir en même temps", affirme-t-il dans la vidéo.

Selon Wassim Nasr, journaliste à France 24 spécialiste des mouvements jihadistes, Amedy Coulibaly aurait "probablement fait ces vidéos entre les deux attaques" et affirme avoir prêté "allégeance à l’organisation de l’État islamique depuis la déclaration du califat, le 29 juin 2014".

Le journaliste précise également que contrairement à ce qu'annonce  le groupe Site de surveillance des réseaux jihadistes, la vidéo n'est pas une vidéo de l'EI, mais un acte individuel.

Les vidéos supprimées à la demande du parquet

La vidéo a été supprimée quelques minutes après sa publication sur Dailymotion. Selon les informations du "Monde", les vidéos ont été retirées à la demande du parquet

Le journaliste de RFI David Thomson a réalisé et publié des captures d’écran de ces vidéos, dont il confirme l’authenticité. Amedy Coulibaly a également été formellement identifié par un de ses anciens avocats, Damien Brossier, selon les informations du journal "Le Monde".

On y voit Coulibaly, vêtu de plusieurs façons différentes - un vêtement blanc, puis un treillis militaire ou encore un blouson de cuir avec un bandana - posant devant les insignes de l’EI et avec un fusil d’assaut.

Pour David Thomson, il est possible que des complices, probablement à l’étranger, aient reçu ces images de Coulibaly, et en aient fait le montage pour publier les vidéos après les attaques.

Amedy Coulibaly a été tué vendredi par les policiers après la prise d’otage d’une épicerie casher porte de Vincennes à l’origine de la mort de quatre personnes.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.