ALLEMAGNE

"Nous sommes l'Allemagne" : l'appel du président Gauck aux musulmans

Le président allemand Joachim Gauck, le président du Conseil central des musulmans en Allemagne et la chancelière Angela Merkel manifestent ensemble contre l’islamophobie à Berlin, le 13 janvier 2015.
Le président allemand Joachim Gauck, le président du Conseil central des musulmans en Allemagne et la chancelière Angela Merkel manifestent ensemble contre l’islamophobie à Berlin, le 13 janvier 2015. Tobias Schwarz, AFP

La chancelière allemande Angela Merkel et le président Joachim Gauck ont participé, mardi à Berlin, à un rassemblement contre l’islamophobie. "Nous tous, nous sommes l'Allemagne", a lancé le chef de l'État allemand devant 10 000 personnes.

Publicité

"Nous tous, nous sommes l'Allemagne." C’est en ces termes que le président allemand Joachim Gauck a appelé à l’union nationale et au rejet de l’amalgame entre les musulmans allemands et les jihadistes qui ont perpétré les récents attentats à Paris.

Aux côtés de la chancelière Angela Merkel et du président du Conseil central des musulmans en Allemagne Aiman Mazyek, le chef de l’État s’est adressé à ses concitoyens lors d'un rassemblement contre l’islamophobie qui a rassemblé 10 000 personnes, mardi 13 janvier, devant la porte de Brandebourg à Berlin.

"Nous qui veillons les uns sur les autres et avons besoin les uns des autres", a poursuivi Joachim Gauck. "Nous qui nous croyons capables de mener une vie telle que nous tous la souhaitons : dans l'unité et le droit et la liberté", a ajouté le chef de l'État, reprenant la devise de l'Allemagne. Une déclaration en forme de pied de nez au rassemblement du mouvement anti-islam Pegida, tenu la veille à Dresde.

>> À lire sur France 24 : "Les attentats à Paris, une aubaine pour le mouvement anti-islam Pegida"

Lundi, Angela Merkel avait déjà assuré que l'islam faisait partie intégrante du pays. L'Allemagne "est devenue plus diverse aux niveaux religieux, culturel et dans les mentalités grâce à l'immigration", a encore assuré Joachim Gauck mardi.

Ce rassemblement contre l'islamophobie était organisé à l'initiative d'organisations musulmanes. Les responsables musulmans ont déposé une couronne de fleurs blanches portant l'inscription "Terrorisme : pas en notre nom" devant l'ambassade de France.

"Les terroristes ont voulu nous diviser mais ils ont atteint le contraire : ils nous ont réunis", a encore lancé le président, un pasteur originaire de l'ex-RDA communiste, très respecté en Allemagne.

Depuis les attentats, les autorités craignent une montée des tensions en Allemagne. Le pays, fort de quelque 81 millions d'habitants, compte environ 4 millions de musulmans, dont une immense majorité d'origine turque.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine