Accéder au contenu principal
INDONÉSIE

Crash du vol AirAsia : les plongeurs remontent l'une des boîtes noires

AFP
2 mn

Des plongeurs indonésiens ont remonté lundi l'une des deux boîtes noires du vol AirAsia qui s'est abîmé en mer de Java le 28 décembre, avec 162 personnes à son bord, ont annoncé les autorités. Le second enregistreur a été localisé.

Publicité

Une équipe de plongeurs de la marine indonésienne a récupéré, lundi 12 janvier au matin, l’enregistreur des paramètres de vol de l’Airbus AirAsia qui s’est abîmé il y a deux semaines en mer de Java avec 162 personnes à bord, a annoncé le responsable des recherches.

"Ce matin, j’ai eu un rapport officiel de la commission nationale de sécurité des transports. À 7 h 11, nous avons réussi à remonter la partie de la boîte noire appelée enregistreur des paramètres de vol [...]", a déclaré Fransiskus Bambang Soelistyo.

La première boîte noire devrait être acheminée à Jakarta où l'analyse de son contenu pourrait prendre jusqu'à un mois. "Le transfert (des données) est simple, c'est probablement une journée, mais la lecture est plus difficile (...) Elle pourrait prendre de deux semaines à un mois", a expliqué Madjono Siswosuwarno, qui supervise l’enquête de la Commission de sécurité des transports.

Ce dernier a également indiqué que le deuxième enregistreur avait été localisé. Une information capitale quand on sait qu'il contient l'enregistrement des conversations du cokpit.

Les boîtes noires, indispensables pour déterminer les circonstances du drame, avaient été localisées ce weekend à 30-32 mètres de profondeur, mais les forts courants sous-marins et le mauvais temps avaient freiné les recherches.

L'avion d'AirAsia, qui avait pour destination Singapour, a disparu des radars peu après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya, le 28 décembre, avec 162 personnes à bord. Un problème de givrage pourrait être à l'origine de l'accident. Quarante huit corps ont été récupérés pour le moment. Selon les premiers éléments de l'enquête, la mauvaise météo serait à l'origine du crash.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.