Accéder au contenu principal

Latifa Ibn Ziaten : "J'avais dit qu'il y avait d'autres Merah"

Latifa Ibn Ziaten
Latifa Ibn Ziaten Capture France 24

Un des cinq enfants de Latifa Ibn Ziaten a été la première victime de Mohammed Merah en 2012. Depuis, elle tente de détourner les jeunes des sirènes islamistes. Elle explique sa démarche dans une interview accordée à France 24.

Publicité

Latifa Ibn Ziaten est devenue une icône de l'islam modéré depuis qu'elle cherche à détourner les jeunes des cités des sirènes islamistes, après avoir perdu un de ses cinq enfants, première victime de Mohammed Merah en 2012.

Invitée dans les collèges et les lycées partout en France, et même à l'étranger, elle parle régulièrement de sa douloureuse histoire et de sa vision d'un islam de paix et de tolérance. Cette Française, née il y a 55 ans au Maroc, a créé l'Association Imad Ibn Ziaten pour la jeunesse et pour la paix, qui porte le nom de son défunt fils.

Le carnage des frères Kouachi au siège de l'hebdomadaire satirique, puis les meurtres d'Amedy Coulibaly à Montrouge et dans un magasin casher de la porte de Vincennes, ont ravivé chez elle des douleurs qui ne disparaîtront jamais. Elle a participé dimanche à Paris à la marche républicaine et elle entend bien continuer son combat contre l'ignorance et l'obscurantisme.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.