Dans la presse

"Tout est pardonné ?"

France24

Presse française, mardi 13 janvier 2015. Au menu de cette revue de presse, le débat sur les réponses à apporter aux attentats de la semaine dernière à Paris, et à la mobilisation qu'ils ont suscitée. En matière sécuritaire, notamment.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la recherche des réponses aux innombrables questions posées par les attentats de Paris, et la mobilisation historique qui a suivi.
 
Par où commencer? Comment «conserver la ferveur, sans renoncer à la lucidité», pour «contrer le terrorisme», tout en assurant le «vivre ensemble» ? La société française se retrouve face à elle-même, annonce la Croix.
 
Pour le Parisien, «la France doit ouvrir une nouvelle page», mais il s’interroge, lui aussi: «Comment mettre à profit l’esprit d’union nationale qui souffle depuis la semaine dernière pour changer le pays ?». Le quotidien égrène un certain nombre de mesures sur lesquelles tout le monde serait d’accord: plus de moyens pour l’armée, la gendarmerie, le renseignement, améliorer le système des écoutes, ou encore isoler les islamistes en prison. Plus problématique, en revanche, la mesure qui consisterait à augmenter le nombre de places en prison, ou l’interdiction du retour des djihadistes en France – à laquelle la droite, et notamment Nicolas Sarkozy, se dit favorable.
 
Libération rappelle que ce qui est en jeu, c’est la préservation des libertés individuelles, que la France est déjà «dotée d’un lourd arsenal antiterroriste», et que la loi Cazeneuve, qui vient de créer «l’entreprise individuelle de terroriste», censée poursuivre avec plus d’efficacité ce qu’on appelle les «loups solitaires», vient tout juste d’être adoptée. Quant à la déchéance de nationalité, réclamée par certains à droite, elle ne serait possible que pour ceux qui ont la double nationalité, puisque la convention de New York de 1954 interdit de rendre une personne apatride.
 
«Quelles réponses apporter contre le terrorisme ?», se demande également le Figaro, qui annonce la mobilisation de 10 000 militaires – un  déploiement d’une ampleur «inédite» -  et estime qu’il faut «tout revoir». «L’Education nationale est elle aussi concernée par ce qui se passe aujourd’hui. Il y a urgence à faire entrer dans les têtes dès le plus jeune âge les valeurs de la République, à les faire respecter sans faiblesse et à combattre toute forme de communautarisme à l’école». Le journal juge aussi nécessaire l’organisation de l’islam de France.
 
Quant aux Echos, qui se demandent «ce que veulent les millions de Charlie qui ont défilé dans la concorde», ils rappellent que «le jour d’après se construira sans doute en plusieurs jours. A tâtons».
 
Dans l’immédiat, outre le déploiement des 10 000 militaires, le gouvernement a annoncé l’affectation de 4700 policiers et gendarmes pour la protection des 717 écoles et lieux de cultes juifs. D’après Libération, les juifs de France seraient «sensibles à la solidarité inédite» de la France.
 
A  Charlie Hebdo, les survivants se sont remis au travail. Le premier numéro après l’attentat sera demain dans tous les kiosques, tiré à 3 millions d’exemplaires. A la Une, le prophète Mahomet, et cette phrase: «tout est pardonné».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine