Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Comores : le président Azali Assoumani prévoit une présidentielle anticipée au printemps prochain

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Stan Lee, le père des super-héros, est mort

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Macky Sall veut une mobilisation contre le terrorisme au Sahel comme en Syrie

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence sur la Libye à Palerme : chaos, division ... vers un échec ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

JP Bimeni : premier album épicé d'une voix burundaise de l'exil

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Antonio Guterres et Audrey Azoulay sondent les futurs défis à la paix

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Italie : budget provocateur ou déficit démocratique ?

En savoir plus

L’invité du jour

Pédophilie : "Une catastrophe pour les victimes, une catastrophe pour l’Église"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juncker : "Ce n'est pas le président des États-Unis qui fixe nos agendas"

En savoir plus

SPORT

CAN-2015 : la Guinée équatoriale prête à tout pour remplir ses stades

© Stéphane de Sakutin, AFP | Le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 14/01/2015

À trois jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations, le président de la Guinée équatoriale, pays hôte, a acheté 40 000 places afin que les supporters démunis assistent aux matches. Quitte à brader ou offrir les billets.

À chaque Coupe d’Afrique des nations, l’affluence dans les stades constitue l’une des principales inconnues. Car si le football reste une grande fête pour le continent africain, le contexte économique régional ne permet pas à tous les supporters d’assister aux matches dans les enceintes dédiées.

Afin de prévenir le phénomène de stades vides observé lors des précédents tournois, la Guinée équatoriale a récemment multiplié les initiatives afin de remplir ses infrastructures. Lundi 12 janvier, le président équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema a annoncé qu’il avait acheté 40 000 places sur ses deniers personnels. Les entrées doivent être distribuées à raison de 10 000 par région aux supporters les plus démunis.

"J'achète 40 000 entrées, à raison de 10 000 par région (quatre sites abritent la CAN). Ce sont des billets à 500 francs CFA (75 centimes d’euro) ce qui donne 20 millions de FCFA (30 000 euros)", a déclaré le président équato-guinéen à la télévision nationale, appelant les plus riches du pays à en faire autant. "Nous devons donner un caractère solennel à cet événement de la CAN, il faut donc acheter les places pour remplir les stades. Que ceux qui ont les moyens aident les démunis !", a-t-il martelé.

Des billets à prix plancher

De manière générale, les autorités ont décidé d'afficher des prix d'entrée particulièrement bas pour assurer le succès de la compétition. Ainsi, les rencontres qui sont programmées à Ebibeyin et Mongomo seront accessibles à partir de 500 francs CFA tandis que celles à Malabo et Bata seront proposées à 1 000 francs CFA (1,50 euro).

D’autres pays ont également décidé de soutenir la Guinée équatoriale, qui a remplacé au pied levé le Maroc pour organiser cette CAN-2015. C’est le cas du Gabon, déjà co-organisateur de la CAN-2012 avec la Guinée équatoriale, et qui a décidé de livrer vingt bus destinés à véhiculer les 16 équipes de la compétition.

"C'est notre contribution pour soutenir la Guinée équatoriale. On dit chez nous que quand il y a fête chez le voisin c'est tout le village qui est en fête", a expliqué le ministre des Sports gabonais Blaise Louembe pour justifier ce coup de main.

La Coupe d’Afrique des nations 2015 se tient en Guinée équatoriale du 17 janvier au 8 février.

Première publication : 14/01/2015

  • FOOTBALL

    Quel championnat envoie le plus de joueurs à la CAN-2015 ?

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    CAN-2015 : la Guinée équatoriale refuse de financer le transport des sélections

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    CAN-2015 : la Guinée équatoriale a enfin choisi son sélectionneur

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)