FRANCE

Vidéo : le Malien Bathily, employé de l’HyperCacher, sera naturalisé français

Lassana Bathily
Lassana Bathily François Guillot, AFP

Le comportement héroïque de Lassana Bathily, l'employé malien qui a aidé vendredi des clients de la supérette casher à échapper à l'attaque d'Amedy Coulibaly, va être récompensé. Il sera naturalisé français le 20 janvier.

Publicité

Lassana Bathily, le jeune malien qui a caché des otages lors de l'attaque de la supérette cacher par Amedy Coulibaly, est devenu un héros malgré lui, symbole de la coexistence pacifique entre les communautés. Ce Malien de 24 ans, qui avait déposé sa demande de citoyenneté française en juillet dernier, sera naturalisé lors d’une cérémonie, mardi 20 janvier, au ministère de l’Intérieur.

"Au lendemain de l'acte de bravoure de M. Lassana Bathily, né en 1990 à Bamako, lors de la prise d'otage du magasin HyperCacher le 9 janvier dernier, le ministre de l'Intérieur a demandé l'instruction en urgence de la demande de naturalisation qu'il avait déposée le 7 juillet 2014", a indiqué Bernard Cazeneuve dans un communiqué publié jeudi 15 janvier.

L’employé de l'hypermarché casher avait raconté à France 24 comment il avait aidé des clients paniqués à se dissimuler dans la chambre froide pendant la prise d'otage meurtière.

"Je suis triste. Un ami est parti"

"Lorsque l’autre [Amedy Coulibaly, c’est en ces termes qu’il le nomme, NDLR] est rentré dans le magasin, des gens sont descendus en courant au sous-sol disant qu’il y avait un fou armé. Je me suis dit que la seule issue était de nous cacher dans le congélateur, alors je l’ai éteint et j'ai fait rentrer tout le monde" raconte t-il .

Lassana Bathily explique qu’il a tenté de convaincre les otages avec lui de sortir "mais beaucoup avaient la frousse ; alors moi j’ai pris le risque de sortir, car je connaissais les issues de secours, et j'ai réussi à prendre un monte-charge pour sortir… mais si l’autre m’avait vu, j’étais mort".

Il aidera ensuite les policiers à préparer leur assaut en leur fournissant des descriptions détaillées du magasin.

Malgré les messages de félicitations venus du monde entier, le jeune Malien ne se sent toujours "pas très bien". "Je suis triste. Un ami est parti et il était très jeune", explique Lassane Bathily en évoquant Yohan Cohen, 20 ans, son collègue. L'une des quatre victimes d'Amédy Coulibaly pendant la prise d’otage.

Avec AFP
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine