Dans la presse

"Liberté, égalité, fraternité : la France défie les terroristes"

France 24

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 12 janvier, la mobilisation historique lors de la marche républicaine, dimanche, en France.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
La presse internationale revient largement sur la marche républicaine de dimanche, en France.
 
"Liberté, égalité, fraternité, la France défie les terroristes", titre "The Daily Telegraph", qui montre quelque uns des centaines de milliers de manifestants qui ont battu le pavé, dimanche à Paris - près de deux millions, selon le quotidien britannique.
 
"Liberté, égalité, fraternité", en version originale, cette fois, titre "The Independent", qui évoque "ce jour où Paris s’est rassemblé – pour défier la terreur et célébrer la liberté".
 
"Paris manifeste et défie la terreur", répète "The Wall Street Journal", qui rappelle la présence, dans le cortège parisien, d’une cinquantaine de dirigeants du monde entier.
 
"Une nation unie contre la terreur", répond en écho "The Guardian", qui a choisi de mettre en exergue cette citation de la journaliste Natalie Nougayrède : "Le sentiment qui m’a envahie a été : 'pourvu que cette mobilisation ne faiblisse pas'".
 
Le temps d’une journée, Paris aura été le centre du monde, relève le journal libanais "L’Orient Le Jour", qui voit dans les manifestations de dimanche "la manifestation d’une union sacrée, une révolution du crayon qui a métissé les Français de tous les âges, de toutes les confessions". "Quelque chose d’universel s’est passé hier", ajoute le journal, qui se demande si "les Français, politiques et citoyens, sauront l’investir".
 
"Paris capitale du monde, l’espace d’un jour", commente également "The Guardian", qui s’émeut de la présence de dirigeants étrangers venus manifester leur soutien à une liberté d’expression qu’ils malmènent chez eux.
 
La presse arabe revient largement sur la journée de dimanche. Le quotidien panarabe basé à Londres "Asharq Al Awsat" rapporte notamment les déclarations du chef du Hezbollah chiite libanais, qui a déclaré que les jihadistes qui sévissent dans le monde portent davantage atteinte à l'islam que les œuvres se moquant de Mahomet. Des déclarations perçues par le journal comme une tentative du Hezbollah de "nettoyer" son image. Quant au journal libanais "Assafir", qui est jugé plutôt proche du Hezbollah, il tente d’établir à qui va profiter le crime.
 
La presse israélienne fait part, quant à elle, de son inquiétude. "Haaretz", qui affirme que Hollande ne souhaitait pas la présence de Netanyahou, et qu’il a cédé devant l’insistance du Premier ministre israélien, à condition que le président de l’Autorité palestinienne soit également présent, s’inquiète notamment du manque de moyens dont souffriraient les services de renseignement français.
 
La peur monte au sein de la communauté juive de France, constate "The Wall Street Journal", qui rappelle que l’invitation de Netanyahou - "À tous les juifs de France, je vous dis : l'État d'Israël est votre foyer" a été mal perçue par une partie de l’opinion israélienne, inquiète de le voir "danser sur le sang" des victimes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine