Sur le net

La police française remercie la population pour son soutien

Au sommaire de cette édition : la police française remercie la population pour son soutien; l’éventuelle interdiction du cryptage de données en Grande-Bretagne suscite la polémique; et une vidéo propose de visiter Boston sans avoir à sortir de chez soi.

Publicité

LA POLICE FRANÇAISE REMERCIE LA POPULATION POUR SON SOUTIEN

Après l’hommage solennel rendu par François Hollande, mardi, à Ahmed Merabet, Franck Brinsolaro et Clarissa Jean-Philippe, les trois membres des forces de l’ordre assassinés par des terroristes islamistes la semaine dernière à Paris, la police nationale a publié un message sur son compte Twitter ainsi que sur Facebook pour remercier la population française pour son soutien.

Un post que l’institution a choisi d’accompagner de dessins que les citoyens du pays lui ont fait parvenir pour saluer l’action des policiers pendant les terribles événements qui ont secoué le pays entre le 7 et le 9 janvier. Des croquis qui célèbrent le courage et le professionnalisme de l’ensemble des gardiens de la paix français et qui rendent hommage à ceux qui sont morts en tentant de protéger la vie de leurs concitoyens.

Et la police nationale a également tenu à saluer l’attitude des forces de l’ordre du monde entier qui ont multiplié les messages en ligne et les rassemblements pour afficher leur solidarité avec leurs confrères de l’Hexagone. Des témoignages de soutien venus des Etats-Unis, du Mexique, d’Angleterre, d’Espagne ou encore d’Ecosse qui ont été très appréciés par les policiers français.

Une importante vague de solidarité à l’égard des gardiens de la paix qui n’aura d’ailleurs fait que renforcer la détermination des policiers à assurer la sécurité des citoyens français avance la police nationale sur son compte Twitter.

GRANDE-BRETAGNE : LE CRYPTAGE INFORMATIQUE BIENTÔT INTERDIT ?

A la suite des attentats islamistes qui ont coûté la vie à 17 personnes à Paris la semaine dernière, le premier ministre anglais David Cameron a déclaré vouloir exercer un contrôle accru sur les communications passant par Internet. Le chef du gouvernement britannique s’est ainsi prononcé en faveur de l’interdiction des logiciels permettant de crypter les informations circulant sur le web, afin d’aider les services de sécurité à repérer d’éventuels projets terroristes. Une déclaration qui a provoqué sur la Toile locale de très nombreuses réactions d’indignation.

Ainsi, les internautes n’ont pas hésité à tourner en ridicule la proposition de leur dirigeant, estimant que ce dernier aurait mieux fait de ne pas aborder un sujet qu’il ne maîtrise pas. C’est le cas par exemple de cet utilisateur de Twitter, qui rappelle que le site Internet du gouvernement utilise lui-même un format crypté. D’autres soulignent l’absurdité d’une prise de position considérée comme anachronique, et avancent que seuls quelques régimes autoritaires interdisent le cryptage des données, comme le montre ce planisphère.

De son côté, le journaliste britannique James Ball considère sur le site du quotidien « The Guardian » qu’une telle interdiction serait à la fois inefficace et très dangereuse pour l’économie de son pays. Il explique ainsi que les communications chiffrées concernent non seulement les mails privés, mais aussi les coordonnées bancaires, lors d’achats en ligne par exemple. Interdire les logiciels de cryptage reviendrait alors à rendre vulnérable ces échanges… La preuve, selon l’auteur de l’article, qu’une telle loi aurait des effets extrêmement nocifs, en particulier sur le e-commerce.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Le Prince William, sa femme Kate et son frère Harry disposent désormais d’un compte officiel commun sur Twitter. Baptisé @KensingtonRoyal, en référence au nom de la résidence londonienne occupée par les héritiers de la couronne britannique, ce compte doit permettre aux internautes du monde entier de suivre les activités quotidiennes des jeunes représentants de la monarchie anglaise. Un fil Twitter qui a rapidement rencontré le succès auprès des utilisateurs du web, plus de 31 000 d’entre eux s’y étant abonnés en moins de 24 heures.

INFOGRAPHIE DU JOUR

En plus de répertorier tous les conflits en cours sur la planète, cette infographie interactive fournit aux internautes des éléments permettant de comprendre les causes de ces affrontements armés. Disponible à l’adresse conflictmap.org, ce planisphère offre ainsi la possibilité d’obtenir en quelques clics des informations sur des guerres parfois oubliées ou peu médiatisées, comme la sécession en cours au Mozambique, ou les violences qui ont lieu dans le nord-ouest de la Chine.

DES CHATS D’APPARTEMENTS CLONÉS EN PHOTO

Que se passerait-il si les propriétaires de chats ne possédaient pas une, mais des dizaines de boules de poil ? C’est à cette question que tente de répondre la photographe québécoise Andréanne Lupien à travers sa série de clichés intitulée « Crazy cat lovers ». En clonant le même animal plusieurs fois à l’aide d’un logiciel de retouche photo, l’artiste offre une vision chaotique d’appartements envahis par les félins. Un travail original à découvrir sur le site Internet de l’artiste.

VIDÉO DU JOUR

Visiter Boston sans avoir à quitter son canapé… voici ce que proposent les réalisateurs de cette vidéo en time-lapse qui circule actuellement sur la Toile. Un clip à travers lequel les internautes pourront découvrir les lieux emblématiques de la métropole américaine. Des images à retrouver sur Vimeo.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine